La percée de Sedan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe La percée de Sedan

Message par Tobrouk le Ven 20 Jan - 12:54

La 2è armée du général Huntziger reçoit de plein fouet l'assaut du général Guderian qui a lieu dans la cuvette de Sedan. De chaque côté de la Meuse, des collines et du côté français, de nombreux blockhaus.

1450 avions allemands viennent en appui tactique et bombardent le secteur du matin jusqu'au soir.
L'infanterie traverse le fleuve en canots pneumatiques. Du côté français, la 55è division d'infanterie est écrasée mais ne déplore que 56 tués car les ouvrages ont tenu le choc, mais ce sont surtout les nerfs des hommes et les lignes téléphoniques qui ont lâchés.




La percée de Sedan est réalisée le régiment grossdeutscland et le 43è bataillon de Sturmpioniere (pionnier d'assaut).

La crête 247 est occupée en arrière de Sedan et le général allemand traverse la Meuse avec la deuxième vague mais est bloqué à Donchery ainsi que la 2 Panzerdivision. Mais à 22h 40, la crête 301 qui est un lieu stratégique est prise.

Le 69è régiment de fusillers perd 81 canots sur 96 avant même de traverser. La percée est réalisée en fait par 2 compagnie d'infanterie et deux sections du Sturmpioniere et un commando mixte de 11 hommes.

La défense française est statique et sans coordination, il faut ajoutter la panique qui s'empare de la 55 è division à Buslan et se répand à tout le dispositif laissant le champ libre à l'ennemi.

Le 14 mai à l'aube, les chars passent le fleuve sur un petit ponton construit pendant la nuit à Gaulier.

L'Etat-Major français, après cette percée ne sait que faire. Les allemands vont-ils continuer en direction de Paris ou remonter vers le nord?

Tannay

Photo: ardenistoire


Amicalement


Dernière édition par le Sam 25 Fév - 23:15, édité 1 fois

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Sedan

Message par Tobrouk le Sam 25 Fév - 23:13

Le 13 au matin, les renseignements d'aviation révèlent que la masse de colonnes allemandes, qui roulent tous feux allumés, se trouve sur l'axe Luxembourg-Mézières. Ainsi, l'effort principal des Allemands n'est pas en Belgique(là où sont les meilleures troupes) mais au débouché des Ardennes. On ne s'en inquiète pas. Le 13 au soir, le front est percé à Sedan. Les deux divisions de réservistes avaient lâchées prise.
La panique s'étend au commandement( le commandant de l'artillerie du 10è corps)répercute la fausse nouvelle de la percée allemande. (Il se suicidera par la suite). En fait les Allemands n'ont établis qu'une petite tête de pont au-delà de le Meuse. Mais c'est la nuit et les radios ne fonctionnent pas!



Amicalement

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La percée de Sedan

Message par Invité le Lun 27 Fév - 14:35

SEDAN là ou va se jouer le destin de la France en ce 13 mai 1940 !! Une attaque à laquelle eu sein du GQG on ne croit pas. Bien avant les reconnaissances aériennes du 12 et 13 mai (ignorées), les français sont avertis par ses services de renseignements que l'attaque va avoir lieu à Sedan. Les services suisses et belges en arrivent à la même conclusion.

Le 1er mai l'attaché militaire à Berne rapporte : " L'armée allemande attaquera entre le 8 et le 10 mai sur l'ensemble du front, y compris la ligne Maginot. Effort principal : Sedan. "

Alors qu'ils ont ce rapport devant les yeux, Gamelin et Georges continuent de croire à une diversion !! Mais plus grave aucune mesure n'est prise dans le secteur de Sedan, rien qu'à titre préventif.

Les secteur de Sedan dépendant du Xe corps de la IIe armée (général Huntziger) forme l'aille gauche du dispositif. Les défenses sont inachevées, il manque bcp de plaques de blindage et de portes pour les blockhaus, sans parler de l'armement. Le béton de certains ouvrages est encore frais. Analyse de Raymond Cartier :

" On touche au fond de l'absurde.. L'attention du général français Huntziger, commandant de la 2e armée, devrait être tendue vers la gauche, vers la manoeuvre difficile et décisive dont il couvre le flanc. Elle est, au contraire accaparée vers sa droite.... coule plus de béton dans le secteur fortifié de Montmédy que dans le secteur non fortifié de Sedan... ne songe qu'à renforcer ce qui est fort ".

La 55e DI qui tient le secteur est de série B (réservistes) mal entrainée, mal équipée pas préparée psychologiquement. Le commandement n'a pas insisté sur la formation la plus élémentaire de ses hommes, manouevres entrainements, exercices de tirs ect.. La 55e DI est devenue une unité de maçons, ses artilleurs prendront la fuite immédiatement aprés la premiére attaque aérienne !!

Le rapport Taittinger (envoyé le 21 mars) met en avant les déficiences du secteur de Sedan (n'oublions pas 1870). " Les organisations défensives sont dans ce secteur rudimentaires pour na pas dire embryonnaires."

Huntziger repond par des sarcasmes et déclare :

"J'estime qu'il n'y a aucune mesure urgente à prendre pour le renforcement du secteur de Sedan."

Le dispositif français a une faille "la trouée de Gaulier" qui se trouve à la pointe nord du coude de la Meuse, ici pas un seul ouvrage !! Un trou sans défenses de 1,5 Km, c'est une grave bévue. Les allemands en profiteront. Ce point faible ne sera même pas miné.

Bref la somme des négligences dans le secteur de Sedan est telle, que la conclusion ne pouvait être que tragique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Le capitaine Billotte

Message par Tobrouk le Mer 22 Mar - 13:03

Le 16 mai au matin, le capitaine Billotte et son char Eure (B1) sème la panique chez les Allemands!




Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La percée de Sedan

Message par coco le Jeu 1 Juin - 20:35

Noublions pas quand même que la masse blindée des allemands appuyée par les 1400 bombardiers attaquent le point faible du dispositif français tenu par des réservistes! Pour l'armée française il était impensable que les allemands puissent passer par les ardennes, et pourtant...
Qu'aurait pu faire le peu de français sur place face à la force mécanique présente, rien, absolument rien! L'erreur des généraux français sera de ne pas avoir gardé d'importantes réserves qui auraient pu attaquer sur les flancs de Gudérian et ainsi encercler les blindés allemands! Une nouvelle fois dans l'histoire l'audace a triomphé de la prudence!

coco

Nombre de messages : 14
Age : 29
Loisirs : Histoire et Foot
Date d'inscription : 01/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La percée de Sedan

Message par clausewitz le Ven 2 Juin - 15:43

cela devait être le rôle de la 7ième armée et des DCR mais malheureusement, elles ont été engagées en Belgique ou en petits paquets

clausewitz

Nombre de messages : 61
Loisirs : lecture et histoire
Date d'inscription : 17/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le capitaine Billotte

Message par Somua le Ven 2 Juin - 18:32

Tobrouk a écrit:Le 16 mai au matin, le capitaine Billotte et son char Eure (B1) sème la panique chez les Allemands!




Amicalement Very Happy

Ceci est la photo du general Billotte , non du capitaine .

Cdt

Somua
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe La percée de Sedan

Message par Tobrouk le Ven 2 Juin - 20:11

Oui, celui-ci sera chef de la mission militaire à Moscou en 1941!


Amicalement Embarassed

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La percée de Sedan

Message par worrywort le Mer 19 Juil - 14:46

La photo, le hors série de 2ème guerre mondiale a fait la même erreure !

Le nom de la ville ou la fameuse panique a eu lieu est Bulson, petite erreur de frappe.

Le problème des blockhaus français, c'est que la plupart n'étant pas achevé, ils étaient limite plus dangereux pour leurs occupant que s'ils s'étaient battu en rase campagne : pas de portes, pas de trémis, pas les armes adaptées...

J'ai lu aussi que Guderian n'avait pas approuvé l'ordre d'attaquer aussi vite dans le secteur de Sedan et qu'il voulait attendre plus d'artillerie pour attaquer de façon plus méthodique ; cela aurait pu repousser l'assaut décisif de quelques jours.
avatar
worrywort

Nombre de messages : 19
Age : 40
Situation géo. : lunéville
Loisirs : Histoire, wargames fantastiques et historiques, lecture
Date d'inscription : 19/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La percée de Sedan

Message par 13emeDBLE le Jeu 20 Juil - 16:23

L'une des causes principales de l'effondrement français est à rechercher dans la destruction (ou en tout cas la neutralisation) des groupes d'artillerie par l'aviation allemande. Dans la bataille d'arrêt-type de la doctrine française, l'action principale d'arrêt est l'oeuvre de l'artillerie (cf les succès défensifs du printemps 1918, quand cela marche bien sûr !), qui bloque l'avance ennemie, et surtout la montée des réserves ennemies, puis prépare les contre-attaques.

Là rien n'a pu se faire comme prévu car l'artillerie française a été totalement neutralisée par une action vigoureuse de saturation de l'aviation allemande (plusieurs centaines de Stukas sur un petit périmètre).

Contrairement à ce que l'on lit ici ou là, les avions allemands se sont moins acharnés sur les premières lignes françaises (qui lutteront courageusement) que sur l'artillerie de soutien ou l'artillerie lourde ainsi que sur les réserves en arrière.

Sans support d'artillerie (la doctrine de l'artillerie française est particulièrement efficace, avec notamment ses feux offensifs, ou ses feux d'embuscade à longue portée et en indirect), le combat de l'infanterie française est voué à l'échec, malgré la position initiale.

Lorsque l'artillerie française a pu se livrer à une bataille préparée telle que définie par la doctrine tactique, les allemands ont systématiquement rencontré des échecs (cf par exemple Voreppe en juin 1940, où les blindés sont arrêtés net par les canons lourds de l'armée des Alpes...).

Renforcer la première ligne n'a donc pas à mon avis de sens si les positions d'artillerie ne sont pas protégées et multipliées afin de protéger les groupes lourds (longue portée et tir rapide) de l'action de l'aviation allemande.

N'oublions pas que lmes allemands occupent la rive dominante de la Meuse, et qu'ils surplombent donc les premières lignes françaises. ce ne sont pas les quelques blockhaus de plus qui auraient pu, à mon humble avis, changer la donne dès lors que nos généraux ont été incapables de protéger leur force principale : les réserves et l'artillerie lourde.

CM

13emeDBLE
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La percée de Sedan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum