Les pilotes de l'armée de l'air

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Dim 4 Fév - 22:33

Rappel du premier message :

A la demande de Roco, j'ouvre ce topic sur les pilotes de l'armée de l'air. Je vous propose de traité de l'ensemble des pilotes de l'armée de l'air, des As, des gars de la reco, du bombardement...

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas


Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Sam 10 Fév - 12:50

Pierre Mendès France, né à Paris le 11 janvier 1907, mort le 18 octobre 1982.

Quand la guerre éclate en 1939, Pierre Mendès-France est nommé lieutenant de réserve dans l'aviation au Levant. Il ne parvient pas à être affecté dans une unité combattante. Il est arrêté à Casablanca en 1940 et incarcéré à Clermont-Ferrand pour désertion. Il est condamné en 1941 à six ans de prison lors d'un procès, mais il s'évade. Il vit pendant quelques mois dans la clandestinité et rejoint le Général De Gaulle et les Forces aériennes françaises libres à Londres, il participe aux combats, comme capitaine pilote observateur. Au sein du groupe de bombardement Lorraine, il est capitaine navigateur. (Il commandera un raid sur la banlieue parisienne en octobre 1943). .
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Invité le Sam 10 Fév - 13:56

Mikedonovan et Guilhem, merci.
pouvez vou s nous parler d'un autre pilote des FAFL.
JJSS : Jean Jacques SERVAN SCHREIBER.
Il a été il me semble lui aussi pilote des FAFL?
Mais je ne sais plus s'il était pilote en 1940?
pirat


Dernière édition par le Sam 10 Fév - 14:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Sam 10 Fév - 13:57

Je vais cherché...

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Sam 10 Fév - 19:02

J'effectue quelques recherches study study et je fais passer Smile .
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par ROCO le Sam 10 Fév - 23:04

jE SAVAIS BIEN QUE JE TROUVERAIS VERS VOUS CE QUE JE NE SAVAIS PAS
avatar
ROCO
Admin
Admin

Nombre de messages : 1304
Age : 78
Situation géo. : Loire(42)
Loisirs : chasse ,peche,sport ,télé,voyage,lecture
Date d'inscription : 02/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Dim 11 Fév - 20:09

Jean-Jacques Servan-Schreiber.



Né le 13 février 1924 à Paris, mort le 7 novembre 2006 à Fécamp, journaliste et homme politique français.
Reçu à l'École polytechnique en 1943, il rejoint de Gaulle avec son père et choisit la filière américaine en étant formé comme pilote de chasse dans l'Alabama. Il ne participera cependant à aucun combat aérien.
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Invité le Dim 11 Fév - 20:14

Merci !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Dim 11 Fév - 22:22

Le commandent Frédéric Geille

Né le 19 novembre 1896 à Brest, il prend par à la premier guerre mondial au sein du 41e RI. Il combat au Eparge, en Argonne, à Verdun, et en Champagne.Le sous lieutenant Geille est bléssé en mai 1917. En janvier 1918, il est breveté observateur avion et integre la Br 7.
A la fin de la guerre, il experimente des sauts en parachute pour aidé les pilotes en dangers.
En 1919, il combat en Pologne, et il est breveté pilote de chasse en 1920.
Pendant les années vingts, Frédéric Geille est pilote de chasse et ser en Francen, en AFN et au Levant. Capitaine en decembre 1927. Il sert de 1931 à 1935 à l'EM de la 22e escadre à Chartres. Le 15 mai 1935, il est désigné par le ministeres de l'air pour faire un stage en URSS sur le parachutage de secours. Il crée le centre d'instruction de parachutisme et forme les pilotes de l'AA et de l'aéronaval au saut en parachute comme moyen de secours.
En juin 1937, il est nommé commandent de l'instruction technique du parachutisme dans les Groupes 601 et 602e. En aout 1938, il rejoint la 2e escadre et prend les commandes le 1e mai 1939 du GC III/2.
En mai 1940, il participe à la bataille de France, il obtient une victoire, mais est abattu deux fois. Le 13 juin, il effectue son 74e saut, grievement bléssé, il refuse d'etre évacuer et reste avec l'échelon roulant de son GC jusqu'a Bordeaux ou il est hospitasé.
Le 25 decembre 1940, Cdt du GC III/6, puis nommé lt colonel en novembre 1941 et commandent de la base de Ouakam pendant un an avant d'etre placé en non activité par l'administration de Vichy.
Colonel en 1943, et organisateur du 1e regiment de parachutiste à Fez puis l'EM de l'armée de l'air le charge d'organisé les troupes de parachutisme.
Il quitte l'armée le 13 mai 1945.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par ROCO le Lun 12 Fév - 18:25

Les EPARGES un haut lieu de la grande Guerre où s'est illustré Roland D'Orgeles lieutenant à l'époque et qui a ecrit "Les croix de bois" remarquable livre décrivant les dures conditions et durs combats de 1914
avatar
ROCO
Admin
Admin

Nombre de messages : 1304
Age : 78
Situation géo. : Loire(42)
Loisirs : chasse ,peche,sport ,télé,voyage,lecture
Date d'inscription : 02/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Lun 12 Fév - 20:40

Photo du commandant Frédéric Geille


(SHAA)
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Jeu 15 Fév - 16:13

Adjudent Joannès Cucumel

Il est né le 1e juin 1915 à Belley (Ain). Mécanicien- ajusteur dans le civil, il s'engage à la BA 105 en qualité de pilote. Le 20 juillet 1936, il rejoint le GC I/4. A l'entré en guerre son groupe rejoint le terrain de Wez- Thuisy.
Le 10 mai ,le segent chef Cucumel ouvre son tableau de chasse en abattant
un dornier 17, le lendemain il poursuit en descendant un Me 109 et un He 111. Le 16 mai, Cucumel rejoint le GC II/9 et passe du Curtiss H-75 au Bloch MB 152 sans difficulté, et il a le privilege d'ouvrir le compteur victoire de son groupe en par la destruction d'un DO 17.
Son palmarés grossit avec des victoires, le 26 mai sur un Me 109 et un Hs 126, puis trois autres avions viendront s'ajoutés à son palmarés.
Le 6 juin, le sergent chef Cucumel est touché en plein vole, et s'ecrase dans les lignes allemandes. Fait prisonnier, il est libére en 1941.

A son retour en France, il reintegre une unité combattant en métrople. Le 28 aout 1942, l'adjudent Cucumel se tue en percutant un mont du Forez caché dans le brouillard.

9 victoires homologué et 1 probable.


Source "les as de la guerre 1939- 1945" de Daniel Porret et Franck Thevenet


Dernière édition par le Sam 17 Fév - 18:18, édité 1 fois

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Sam 17 Fév - 18:18

Le colonel Robert Waddington

Né le 28/10/1893

Au cours de la premier guerre mondial, il obtient 12 victoires homolguées. En mars 1915, il quitte les tranché de Verdun pour devenir mitrailleur au sein de l'escadrille N 67.
Puis, il passe successivement au sein des escadrilles SPA 12, SPA 153? et SPA 31.
Il reprend du service en 1939, comme commandant du centre d'instruction de la chasse à Chartres. Il est bléssé en mai 1940, au cours d'un bombardement aérien.
Il décedé le 11 fevrier 1986.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Dim 18 Fév - 17:25

François Célestin Morel



Né le 3 juin 1914 à Thonon-les-Bains (Haute-Savoie)
En août 1935, il s’engage pour 3 ans à l’intendance militaire d’Annecy, mais se retrouve 3 jours plus tard à Ambérieu à l’école de pilotage. Le 3 décembre 1935, Morel obtient son brevet de pilote avec le grade de caporal-chef. Le 15 mai 1936 il est promu sergent. Affecté à Lyon à la 5° escadre de chasse, il se retrouve sur la base de Reims (Marne) en août 1937. En février 1939, Morel fait son premier vol sur Curtiss H-75A. En juillet 1938, il s’envole pour Villacoublay car il fait parti des pilotes désignés pour le défilé aérien au dessus de la capitale. Toujours au GC I/5 à la 1° escadrille, il effectue sa première mission de guerre le 26 septembre 1939, et en octobre il est nommé sergent-chef. Il obtient sa première victoire le 22 avril 1940 contre un DO 17 P. Le 18 mai 1940, après de violents combats contre une formation de He 111, l’avion du sergent-chef Morel est abattu en flammes, bien que mortellement blessé d’une balle dans la tête, il à le réflexe de sauter en parachute, son corps est retrouvé près du village d’Hartennes (Aisne). Il est inhumé au cimetière de Vierzy.
Francois Morel l’AS au 10 victoires sûres et 2 probables en Huit jours, fut cité six fois à l’ordre de l’Armée Aérienne.
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Dim 18 Fév - 17:27

Un des plus fameux pilotes de l'armée de l'air. Merci pour sa bio.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Dim 18 Fév - 17:38

Dans l'ouvrage "chasseurs du ciel", le capitaine Accart dédie son livre comme suit :
"A mon meilleur pilote, le sergent-chef François Morel, tombé à mes côtés le 18 mai 1940 après avoir abattu douze avions en huit jours."
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Risso

Message par Tobrouk le Lun 19 Fév - 9:47

Joseph Risso

Il s'évade d'Afrique du Nord pour rejoindre le front! Sur Hurricane, il compte sept victoires!

Il rejoindre en 1942 le groupe "Normandie Niemen"




Amitiés

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Ven 23 Fév - 19:37

Un autre du Normandie Niemen...

Gabriel Mertzisen
Né le 28/05/1914- décédé le 30/09/1951
Au GC III/6 en 1939- 1940, il prent par au combat fraticide de Syrie en 1941 (3 victoires aérienne contre les Anglais) reprend le combat en 1943 (une victoire en Coastal Command) rejoint le regiment Normandie Niemen en janvier 1944 (4 victoires aériennes). Il fini la guerre avec 8 victoires aériennes.

Source: Les Français du ciel.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Ven 23 Fév - 20:49

Georges Martial Tricaud


(SHAA)

Né à St Gaudens (Haute-Garonne) le 27 août 1901, il s'engage dans l'aviation pour quatre ans en janvier 1921 et décroche ses ailes au mois de septembre de la même année.
Il passe ensuite par l'école militaire de Versailles et l'école militaire du Génie.
Sorti sous-lieutenant, il est affecté au 33ème régiment en octobre 1926, dont il devient l'un des commandants d'escadrille, avec le grade de lieutenant, en juin 1930. Après avoir été instructeur à Étampes, il est nommé commandant d'escadrille à la future 11ème escadre de bombardement en septembre 1931.
Capitaine en mars 1933, il rejoint ce qui va devenir la 4ème escadre de chasse en janvier 1934. Il y est successivement chef d'escadrille et adjoint au commandant de groupe. En juin 1937, il prend le commandement du nouveau groupe aérien régional de défense aérienne 572 à Alger, rebaptisé escadrille régionale de chasse 572 avant de former le noyau du GC II/9 en novembre 1939, dont il devient commandant en second.
Il commande le GC I/6 du 14 décembre 1939 au 16 août 1940.
Il est promu commandant le 11 mai 1940, et en août il prend le commandement du GC III/9.
Le 8 avril 1941, il prend le commandement du GC II/5, avec lequel il disparaît en combat, le 8 novembre 1942, en affrontant un nombre supérieur de Grumman F4F.
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Guilhem le Sam 10 Mar - 11:48

le lieutenant colonel Jean Dagnaux
Né 28/11/1891 à Montbéliard. Mobilisé en 1914 dans l'artillerie, il passe dans l'aviation comme observateur. Bléssé trois fois amputé de la jambe gauche en 1916, il termine la guerre comme pilote. Dans l'entre deux guerre, il effectue de nombreux raid en Europe et en Afrique. Placé en disponibilité en 1928, il devient DG de la compagnie général de lk'aviation Air Afrique. Jean Dagnaux en sera le directeur général jusqu'a la déclaration de guerre. En 1939, il rejoint la 34e escadre de bombardement.
I périt à bord de son amiot 354 descendu par la Flak le 17/05/1940 à la Vallée au Blé.
Il etait président des ailes brisés de 1929 à sa mort.


Source: Les Français du ciel.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par mikedonovan le Dim 11 Mar - 14:31

Commandant Maurice ARNOUX



Né le 7 septembre 1895 à Montrouge, décédé le 6 juin 1940 en combat aérien.

En 1912, à 17 ans, il fait un baptême de l'air qui ne fait que le renforcer dans sa vocation. Deux ans plus tard, c'est la guerre. La "Grande guerre". Maurice ne songe qu'a une chose, s'engager. Malheureusement il est déclaré inapte pour "mauvais fonctionnement du coeur". Il n'accepte pas ce diagnostic, ne renonce pas, se débrouille et réussit à se faire affecter au 2ème groupe d'aviation stationné près de Lyon.

Le 1er mars 1915 il est affecté à l'escadrille M.F. 99 et est désigné comme conducteur-mécanique à la frontière roumaine.
Rentré en France en 1916, il fait sa demande pour être élève-pilote. Le 18 février son dossier est accepté et il est affecté à la 4ème compagnie à Dijon. Après examen, il est désigné pour l'école d'Etampes où il est breveté pilote.
Affecté à l'escadrille de chasse "Nieuport 49" il accumule les citations. Il obtient la Médaille militaire, la Croix de guerre 14/18 puis est fait Chevalier de la Légion d'Honneur.

En 1939, il est élu Maire de Chamarande. Quand la guerre est déclarée, il rejoint son poste de mobilisation au 3ème groupe d'aviation de chasse.
En juin 1940 Maurice Arnoux est décoré de la Croix de guerre avec palme. Quelques jours plus tard, il est cité à l'ordre de l'armée.

Le 6 juin 1940, vers 16h00, le commandant Arnoux passe en rase-mottes au-dessus d'Angivillers (Oise) vers un groupe de sept chasseurs ennemis. Une lutte inégale. Elle durera pourtant plus de dix minutes . Sans doute sérieusement blessé, Arnoux a piqué vers le sol, train d'atterrissage sorti, pour essayer de se poser. En vain le Morane, après avoir touché une petite colline, ira s'écraser dans un champ. Les sept chasseurs ennemis piquèrent et mitraillèrent les pauvres restes.
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par avz94 le Sam 27 Oct - 0:20

mikedonovan a écrit:Lieutenant Edmond Marin La Meslée

Né le 5 février 1912 à Valenciennes, il passe son brevet de pilote en 1931 et est affecté en septembre 1932 au 2° régiment de chasse de Strasbourg. Il sort de l'école de l'air de Versailles avec le grade de sous-lieutenant en octobre 1937 et rejoint la 5° escadre de Reims. A la déclaration de guerre il est au GC I/5 à la 1°escadrille qui est équipée de Curtiss H-75A, il est promu lieutenant le 1er octobre 1939 et remporte sa première victoire le 11 janvier 1940 contre un Dornier 17 au dessus de Haucourt-la-Rigole. A la fin de la Campagne de France, il finit As des As français avec:
16 victoires sûres et 4 probables (toujours sur Curtiss H-75).
Le 4 février 1945, il décède à bord de son P-47 touché par un obus de 37 mm lors d'une attaque sur un pont de bateaux près de Neuf-Brisach.

L'exploit le plus extraordinaire de cet as, dont le palmarès atteignit seize victoire officielles et quatre autres non homologuées, fut sans conteste la destruction de neuf avions allemands entre le 12 et le 19 mai 1940. Volant sur Curtis H-75 (P-36), l'officier avait déjà abatu un premier appareil ennemi, en l'occurence, un Dornier Do 17, en janvier 1940. Dès le début des opérations actives sur le front occidental.
Marin La Meslée, pris par une sorte de frénésie guerrière, ne cessa d'accumuler les succès.
Le 12 mai 1940, alors qu'il dirigeait une patrouille double, il attaqua une quarantaine de Ju 87 Stuka et en abattit quatre à lui seul. Puis, le lendemain, lors d'une rencontre avec une formation ennemie dix fois supérieure en nombre, il descendit un Messerschmitt Bf 109. Le 15 mai, ce fut au tour d'un bombardier He 111 d'aller s'écraser au sol, et, le 16, avec deux équipiers, il s'adjugea un Dornier Do17. Deux jours plus tard, le 18, alors qu'il s'en prenait à un groupe de vingt-et-un bombardiers allemands, il parvint à abattre un He 111. Enfin, le 19, un autre He 111 s'ajouta à son palmarès. Quand la campagne de France s'acheva, Marin La Meslée était devenu le commandant du groupe de chasse I/5 et totalisait 101 missions de guerre.

Abattu le 4 février 1945, ses restes seront retrouvés le 9 février, après la libération de l'Alsace, dans un presbytère de Ruenstenhart, où un peloton allemand avait rendu les honneurs militaires à l'as des as de l'aviation française de 1940.

Image hébergée par servimg.com

la liste des victoires :

Confirmée; le 11 janvier Do 17 à Longwy
C; le 12 janvier Ju 87 à Bouillon
Probable; le 12 janvier Ju 87 à Bouillon
C; le 12 janvier Ju 87 à Pouru-St-Rémy
C; le 12 janvier Ju 87 à Ste-Cécile
C; le 13 mai Bf 109 à Stonne
C; le 15 mai Hs 126 à Vendresse
C; le 16 mai Do 215 à Rethel
C; le 18 mai He 111 à Rethel
C; le 18 mai He 111 à Arcis-le-Ponsart
C; le 18 mai He 111 à Laon/Soissons
C; le 19 mai He 111 à Hesse
C; le 24 mai Hs 126 à St-loup-Terrier
C; le 25 mai Hs 126 à Bucquenay
C; le 26 mai Hs 126 à Tannay
C; le 03 juin Hs 126 à Sommauthe
P; le 03 juin Do 17 à Challerange
P; le 07 juin Ju 88 à Soissons
P; le 07 juin Hs 126 à Soissons
C; le 10 juin Ju 88 à Châtillon-sur-Bar
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par avz94 le Sam 27 Oct - 0:39

PIERRE LE GLOAN

As français de la seconde guerre mondiale, crédité, quand il trouva la mort, en septembre 1943, de vingt-et-une victoires, Pierre Le Gloan accomplit un rare exploit au cours du moi de juin 1940 en s'adjugeant, en un seul combat, cinq victoires contre des avions italiens. Cet exploit devait d'ailleurs lui valoir les félicitations et la visite d'un grand as, mais de la Grande Guerre, celui-là, René Fonck.

En juin 1940, le groupe de chasse auquel appartenait Le Gloan venait de passer sur l'avion moderne qu'était le Dewoitine D.520, et il se trouvait au repos au Luc, dans le midi de la France. Le 15 de ce mois, Le Gloan allait avoir l'occasion de livrer le plus extraordinaire combat de la campagne de France. Prévenu d'une attaque aérienne, l'as s'envola en compagnie d'un ailier, Assolant, et repéra une formation de Fiat CR.42.

Il en abattit immédiatement un au dessus de Saint-Tropez, plus deux autres quelques minutes plus tard. Plusieurs CR.42 étant en train de mitrailler le terrain du Luc, Le Gloan repartit vers sa base et en descendit un. Il allait clôturer son palmarès de la journée en expédiant au sol un avion de reconnaissance. Pour cette performance hors du commun, Le Gloan, qui était Sous-Officier, fut nommé Sous-Lieutenant.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par avz94 le Sam 27 Oct - 19:57

ANTOINE DE SAINT-EXUPERY

Né le 29 juin 1900, dans une famille aristocratique du Limousin, Antoine de Saint-Exupéry effectua des études dans un Collège de jésuites et se destina à la marine. Mais, ayant échoué au concours d'entrée à l'Ecole Navale, il dut se rabattre sur l'Ecole des Beaux-Arts, puis effectua son service militaire au 2° Régiment d'aviation, à Strasbourg. Ayant subi son baptême de l'air en 1912 et s'étant toujours intéressé à l'aviation, le jeune homme passa son brevet de pilote à Rabat, en 1921. Au cours de son service militaire, Antoine de Saint-Exupéry fut victime d'un grave accident d'avion qui lui valut une fracture du crâne.

De retour à le vie civile, il décrocha son brevet de pilote de transport et, en 1926, fut engagé par la compagnie Latécoère, qui exploitait un service aéropostal vers l'Afrique et l'Amérique du Sud. Peu de temps après, il devint chef de l'aérobase de Cap Juby, fonction difficile qu'il quitta par la suite afin de reprendre ses vols sur les lignes africaines et terminer la rédaction de son premier livre "Courrier-Sud". En 1929, Saint-Exupéry passa en Amérique du Sud où, en compagnie de Mermoz et de Guillaumet, il contribua à ouvrir divers services pour le compte de l'aéropostale.

Ayant démissionné de ses fonctions à la suite du scandale de l'aéropostale, il fut engagé par Air France, compagnie nouvellement créée, puis tenta de battre un record de vitesse entre Paris et Saigon en 1935, raid qui s'acheva par un accident, puis une liaison entre New-York et la Terre de Feu en 1938, dans laquelle il échoua également. La guerre venue, il servit dans une unité de reconnaissance et gagna New-York après la défaite. Engagé dans l'armée de l'air reconstituée en Afrique du Nord en 1942, l'homme qui avait toujours partagé ses activités de pilote avec sa passion d'écrivain, l'auteur du Petit Prince, de Pilote de Guerre et de Vol de Nuit, mourut lors d'une mission au-dessus du midi de la France, le 31 juillet 1944.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par avz94 le Sam 27 Oct - 20:01

RENE MOUCHOTTE

Né le 21 août 1914 à Saint-Mandé, René Mouchotte entra dans l'aviation par vocation. Après son service effectué dans l'armée de l'air en 1937, il se destinait à devenir pilote de ligne lorsqu'il fut rappelé en activité, en septembre 1939. Affecté comme instructeur dans une école de pilotage, il ne participa pas aux combats de la campagne de France et gagna l'Afrique du Nord en mai 1940, avec les divisions d'entraînement de l'armée de l'air. N'acceptant pas l'armistice, le 30 juin 1940, il s'embarquait avec cinq compagnons, à bord d'un Caudron Goéland de la base d'Oran-La Sénia, à destination de Gibraltar.

Expédié en Grande-Bretagne, le Sergent Mouchotte, après un stage de perfectionnement sur Spitfire et Hurricaine, fut affecté au Squadron 615 de la RAF, le 10 octobre 1940. Il obtient sa première citation le 25 juin 1941 et fut le premier Français à obtenir le grade de Flight-Lieutnant et le commandement d'un Flight britannique. Le 26 août 1941, il était nommé Lieutenant dans l'armée française et décrochait, le 2 septembre suivant, une citation à l'ordre de l'armée après sa première victoire aérienne contre un Ju-88. En novembre 1941, il réintégrait les FAFL au groupe Ile-de-France après avoir refusé le commandement d'un squadron de chasseur bombardier de la RAF.

Promu Capitaine en mars 1942, il prit le commandement du Squadron 65 britannique, puis du Squadron 341 "Alsace" composé de pilotes français. Décoré de la Distinguished Flying Cross et nommé Commandant, il devait abattre deux avions ennemis en mai 1943 et être une nouvelle fois cité à l'ordre de l'armée. René Mouchotte devait disparaître au-dessus de Saint-Omer, le 27 août 1943, au cours d'une mission d'accompagnement de bombardiers alliés. Après avoir dérivé jusqu'au littoral belge, son corps fut inhumé dans le cimetière de Middelkerke et ne fut identifié que le 6 avril 1949. En deux ans de combats incessants, René Mouchotte avait accompli plus de trois-cent-vingt missions et obtenu quatre victoires.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par avz94 le Sam 27 Oct - 20:02

ROGER SAUVAGE

Né le 26 mars 1917 à Paris, Roger Sauvage ne connut jamais son père, qui fut tué au cours de la première guerre mondiale. Ne se destinant à rien d'autre qu'à l'aviation, le jeune homme, nourri de récits sur Georges Guynemer, prit son baptême de l'air en 1932 et vola par le suite sur des avions à moteur et des planeurs au sein du groupe aéronautique universitaire. Entré ensuite à l'Ecole Boule afin d'y étudier les mathématiques et la mécanique, Sauvage s'engagea pour trois ans dans l'armée de l'air en avril 1937.

Ayant passé son brevet de pilote en août 1937, le Caporal Sauvage fut affecté au groupe aérien d'observation 533 en février 1938 puis au groupe de chasse I/5, basé à Reims, en avril 1939. Muté peu apès dans un groupe doté de Potez 631, il remporta sa première victoire aérienne le 18 mai 1940, en abattant un Heinkel He 111. La deuxième de ses victoires intervint le 16 juin de la même année, quelques jours avant l'entrée en vigueur de l'armistice qui marqua la défaite de la France.

Resté dans l'armée de l'air, Sauvage servit successivement au sein des groupes de chasse II/5 et III/5, basés en Afrique du Nord, puis fut désigné pour rejoindre l'unité de chasse Normandie-Niemen, qui se battait sur le front soviétique, en octobre 1943. C'est en Russie, face à la Luftwaffe, que ses talents de chasseur allaient définitivement s'affirmer. Nommé Aspirant en octobre 1943 et arrivé sur le territoire russe en Décembre de la même année, il allait remporter plusieurs victoires qui firent passer son score officiel à seize succès homologués. Devenu Capitaine en avril 1950, Sauvage servit dans l'armée de l'air jusqu'en 1968.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les pilotes de l'armée de l'air

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum