bombardier lourd français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe bombardier lourd français

Message par mikedonovan le Jeu 25 Jan - 20:58

En janvier 1937, la fiche programme A20 est émise, elle demande aux constructeurs de réaliser un bombardier lourd de la catégorie B5 (bombardier, 5 membres d’équipages). Le futur bombardier devait être capable de délivrer 1800 kg de bombes à 1200 km ou 3600 kg à 700 km, à une vitesse de 450 km/h à 4000 m.
Le prototype du CAO 700 est prêt en avril 1940...



CAO 700 photographié à Istres...

à plus mike Smile
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 46
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bombardier lourd français

Message par Guilhem le Jeu 25 Jan - 21:53

A j'ai cru que tu allais nous parler des Farman F 222.

lol! lol!

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bombardier lourd français

Message par Guilhem le Dim 25 Mar - 9:52

CAO 700

Envergure: 25.00 m
Longueur: 18.84 m
vitesse maxi (estimée à) 540 km/h
Moteur: 4 Gnome- Rhône 14N de 1140 CV

Conçu à partir d'un programme datant de 1937, ces appareils prometteur ne parvint à s'élever du sol surpris par l'armistice du 24 juin 1940, alors qu'il faiait des essayes de décollage.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bombardier lourd français

Message par avz94 le Ven 5 Oct - 23:39

Le SNCAO 700

En 1937, l'industrie aéronotique française fut nationalisée. Ainsi, les sociétés Breguet et Loire-Nieuport furent regroupées pour former la Société Nationale de Construction Aéronotique de l'Ouest (SNCAO). La même année, le programme A20 concernant le bombardier multimoteur fût émis. La SNCAO décida d'utiliser une partie de la cellule de l'hydravion LN 10 et de lui adapter une motorisation beaucoup plus puissante. Un avant-projet fut soumis en juillet 1937, mais ce ne fut q'en 1939 qu'une commande fut passée avec le gouvernement pour un prototype équipé de moteurs Gnome-Rhône 14N-49.

Baptisé SNCAO 700, le produit de la firme de Saint-Nazaire était un quadrimoteur entièrement métallique dont la voilure possédait des dispositifs hypersustentateurs perfectionnés avec, entre autres, des becs de bord d'attaque mobiles et des volets Fowler à double fente. Achevé en avril 1940, l'appareil ne put faire ses essais à Saint-Nazaire et dut être démonté et transporté jusqu'à Istres. Lors du remontage, on lui fit subir d'ultimes modifications qui eurent pour principal effet de retarder considérablement les travaux qui ne finirent que le 23 juin. Le 25 juin 1940, le SNCAO 700 décolla pour la première fois et se reposa immédiatement; l'armistice venait d'être signé. Lavion fut redémonté et stocké dans un hangar ou il fut détruit en 1943 par un bombardement.



prévu en plusieurs versions : bombardiement et torpillage, le SNCAO 700 devait être le bombardier lourd standard de la France.

type : Bombardier lourd
Moteurs : 4 Gnome-Rhône 14N-49 de 1 140 ch.
Performances : rayon d'action, 2 200 km
Vitesse maximale : 540 km/h
Masse à vide : 11 390 kg
Masse en charge : 18 068 kg
Dimensions : envergure 25 m; longueur 18,85 m; hauteur 6,10 m; surface alaire 88 m2.
Armement : 1 mitrailleuse de 7,5 mm; 1 canon Hispono-Suiza HS 404 de 20mm et 1582 kg de bombes
Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bombardier lourd français

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum