bloch 152

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe bloch 152

Message par mikedonovan le Dim 14 Jan - 23:01

Rappel du premier message :


Bloch 152

caractéristiques

longueur: 9,11 m
envergure: 10,57 m
hauteur: 3,95 m
poids à vide: 2300 kg
poids en charge: 2700 kg
rayon d'action: 580 km
armement: 2 canons HS 404 à 60 coups
2 mitrailleuses MAC de 7,5 mm
moteur: Gnome et Rhône 14 N 25 de 870 ch, vitesse 480 km/h à 5500 m
Gnome et Rhône 14 N 49 de 920 ch 510 km/h à 5500 m
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 46
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas


Europe MB 152

Message par Tobrouk le Ven 22 Aoû - 19:37

Pourquoi n'avoir pas mis directement la photo? pat95-45! peut-être n'es-tu pas encore habitué aux manips du forum, c'est normal, alors je la place!



PS: si tu as des questions concernant le fonctionnement de certaines parties du forum, n'hésite pas à demander!

Amitiés

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par mikedonovan le Sam 23 Aoû - 12:57

Salut pat95-45,

Merci pour les liens, en ce qui concerne la photo je pense scratch que l'appareil à dû prendre des balles dans le moteur, avec une fuite d'huile ce qui expliquerai la fumée.

A plus Mike Smile
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 46
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par pat95-45 le Dim 31 Aoû - 15:02

Le GC I/1 faisait partie de la DAT (Défense aérienne du territoire) et dépendait du Groupement de chasse nr21 dirigé par le général Armand Pinsard et de la ZOAN puis, à partir du 12 mai 40 du Groupement de chasse nr23 dirigé par le général Romatet. Du fait de son appartenance à la DAT, il ne lui était confié que des missions défensives qui reléguaient ces groupes au second plan, par rapport à ceux proches de nos frontières, dotés eux en 1940, de chasseurs plus performants (Curtiss H75(P36) ou Dewoitine D 520).

1er groupe de chasse de l'armée de l'air a être équipé du Bloch-SNCASO MB-152, ceci lui a valu "d'essuyer les plâtres", alors que la situation exigeait des intercepteurs fiables.
Cet appareil, sous-motorisé, compliqué à produire en série et doté une vitesse maximale inférieure au Me 109, a été commandé parce qu'il fallait rééquiper de toute urgence les groupes de chasse, d'appareils plus modernes que le Dewoitine 510 (en attendant l'arrivée massive prévue, de Dewoitine D.520 et d'Arsenal VG33). Appareil de transition(1), il a pu tirer honorablement son épingle du jeu(2) bien qu'il ait obtenu le ratio: victoires/pertes le plus bas des chasseurs français en ligne.
Il disposait de quelques qualités et de d'avantage de défauts.

Au nombre des qualités, l'on pouvait noter:
- Un excellent blindage;
- une bonne visibilité extérieure;
- une manoeuvrabilité correcte à basse altitude (malgré une certaine inertie des commandes de vol), mais mauvaise en altitude;
- sa bonne stabilité, comme plate-forme de tir;
- ses remarquables capacités à encaisser les coups de l'adversaire;
- l'adresse et l'entrainement du personnel chargé de sa mise en oeuvre.

Dommage qu'il ait été doté:
- d'un moteur insuffisamment puissant et d'une faible autonomie de vol;
- d'une surface frontale importante qui limitait les possibilités en piqués;
- d'une radio de bord inefficace(rupture d'antenne de réception);
- de 2 canons et 2 mitrailleuses, mais ceux-ci s'enrayaient rapidement, notamment à partir de 6 000m du fait du ge(3)l;
- de fréquentes chutes de pression d'huile;
- de fréquents blocages d'hélice à un pas quelconque;;
- de ruptures de la patte d'attache de l'arbre de transmission du démarreur;
- de grosses difficultés de mise en route par temps froid (nécessitera la mise en place de véhicules d'aide au démarrage)
- la lenteur en ravitaillement de pièces détachées (qui pèsera sur le parc d'appareils disponibles).

Au niveau de la doctrine d'emploi des forces aériennes, il semble que:
- le "saupoudrage" d'appareils pratiqué par les français se soit révélé moins efficace, que la stratégie de la Luftwaffe consistant à utiliser des formations massives d'appareils aux missions complémentaires.
- le dispositif d'alerte par guet à vue (le radar n'était pas encore opérationnel) s'est rapidement avéré inefficace, pour des raisons de délais et de saturation.
Tandis que la guéguerre que se jouaient l'armée de terre et la jeune armée de l'air, pour l'emploi des aéronefs n'a rien arrangé (http://batailles-1939-1940.historyboard.net/tactiques-de-combat-f62/plan-de-guerre-t1129.htm#5954).

Partagé-vous la même opinion, ou avez-vous un jugement différent sur ce sujet ?

A noter également que le Bloch MB 152 avait facilement tendance à capoter sur terrain boueux:
Dans le bulletin du SH de Gouvieux consacré à l'aérodrome de Chantilly-les aigles écrit par Frédéric Gondron, je note l'incident suivant survenu à mon gd-père, lors du retour de son groupe GC I/1 de sa campagne de tir à Marignane le 22 février 1939: "Contrairement à l'attente de tous, le Groupe reçoit comme destination nouvelle le terrain de Beauvais-Tillé Le terrain de Beauvais est particulièrement boueux tous les avions s'y enlisent et restent épars sur la piste. Le commandant Pallier fait une arrivée remarquée son avion se plante droit dans la boue, comme un pylone !"
J'ai lu que ce problème était relativement fréquent à l'époque avec ce type d'appareil, la preuve:


(http://www.airwar.ru/image/idop/fww2/mb155/mb155-2.jpg)

et:

(Le fana de l'aviation - décembre 1997)



(1) le GC I/1 percevra ses D 520 en juin 1942
(2) 23 victoires sûres et 7 probables pour 16 pertes (http://pagesperso-orange.fr/frenchaces/m+gc.html)
(3) les canons étaient logés dans les ailes mais sans dispositif de réchauffement


Dernière édition par pat95-45 le Dim 31 Aoû - 22:24, édité 2 fois

pat95-45

Nombre de messages : 17
Age : 72
Situation géo. : France (Val d'Oise)
Date d'inscription : 21/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par Auvergne le Sam 22 Nov - 20:11

Bonjour tout le monde sur ce forum où je débarque pour la première fois. Le Bloch vu ci-dessus est bien photographié à Chantilly, base du GC I/1 jusqu'à la mi-juin 40. Il s'agit en fait d'un avion de la 3ème escadrille du GC II/1, alors basé à Buc. On voit très bien la mort qui fauche sur la dérive. Cinq pilotes de cette escadrille se déplacent à Chantilly le 31 mai 40:
S/C Duverdier n° 539 "10"
C/C Tourzansky n° 174 "9"
S/L Fontaine n° 357 "7"
C/C Brzeski n° ??? "4"
Sgt Guittard n° ??? "11".

Ils couvriront le terrain de Chantilly puis rentreront à Buc le soir. Voilà pour la date. On devine entre les deux pilotes de droite au niveau des épaules un trait blanc horizontal, et sur une bonne épreuve le début du n° de série : 35?. La suite est relativement facile : le Bloch 152 n° 357 était au II/1, présent à l'Armistice au groupe et endommagé. Le S/L Fontaine pilote habituel du "7" a été criblé lors des dernières missions d'attaque au sol les 23-24 juin 40. Donc Bloch n° 357 GC II/1 3ème escadrille "7" S/L Fontaine détaché à Chantilly le 31 mai 1940.

Salut.

Auvergne

Nombre de messages : 23
Age : 55
Situation géo. : 63
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par Tobrouk le Sam 22 Nov - 20:20

Bonsoir Auvergne et merci pour ces précisions!

L'idéal serait de passer par la case "présentation"!

voila

amitiés

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par Auvergne le Dim 23 Nov - 14:07

Bonjour et désolé pour la case présentation que je n'ai pas trouvée, ou zappée (je me débrouille mieux dans ma paperasse que devant un écran) mais ça viendra.

Les Bloch 155:
-La 1ère escadrille du I/1 en récupère deux à Châteauroux vers le 14 juin 40 (n° 702 et 704) ils effectueront des missions de guerre.

- Le II/8 en possède quatre à l'armistice, sans doute reçus entre le 20 et le 23 juin. Les archives de ce groupe sont super-maigres, difficile d'être précis au jour près.

- Le GC I/55 formé à Bordeaux avec diverses patrouilles DAT en compte trois (01, 701 et 703) dont les deux derniers seront repliés à Toulouse le 25 juin malgré l'interdiction de vols.

Sources : La chasse française inconnue de M. Comas et le BLoch 152 de S. Joanne chez Lela Presse, plus recherches perso.

Bonne journée

Alain

Auvergne

Nombre de messages : 23
Age : 55
Situation géo. : 63
Date d'inscription : 20/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Auvergne

Message par Tobrouk le Lun 24 Nov - 2:01

Il n'est pas difficile de trouver le sous-forum pour se présenter, c'est le premier!


Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par pat95-45 le Jeu 4 Déc - 17:03

et une photo d'un MB 152 ayant eu un atterrissage mouvementé: http://batailles-1939-1940.historyboard.net/les-avions-francais-f25/avion-francais-juin1940-t2034.htm qui en dit long sur la robustesse de la machine.

et un état des lieux, édifiant de l'aviation militaire française au printemps 1940: http://aerostories.free.fr/1940/page3.html

pat95-45

Nombre de messages : 17
Age : 72
Situation géo. : France (Val d'Oise)
Date d'inscription : 21/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par pat95-45 le Lun 5 Oct - 12:46

Auvergne a écrit:Bonjour tout le monde sur ce forum où je débarque pour la première fois. Le Bloch vu ci-dessus est bien photographié à Chantilly, base du GC I/1 jusqu'à la mi-juin 40. Il s'agit en fait d'un avion de la 3ème escadrille du GC II/1, alors basé à Buc. On voit très bien la mort qui fauche sur la dérive. Cinq pilotes de cette escadrille se déplacent à Chantilly le 31 mai 40:
S/C Duverdier n° 539 "10"
C/C Tourzansky n° 174 "9"
S/L Fontaine n° 357 "7"
C/C Brzeski n° ??? "4"
Sgt Guittard n° ??? "11".

Ils couvriront le terrain de Chantilly puis rentreront à Buc le soir. Voilà pour la date. On devine entre les deux pilotes de droite au niveau des épaules un trait blanc horizontal, et sur une bonne épreuve le début du n° de série : 35?. La suite est relativement facile : le Bloch 152 n° 357 était au II/1, présent à l'Armistice au groupe et endommagé. Le S/L Fontaine pilote habituel du "7" a été criblé lors des dernières missions d'attaque au sol les 23-24 juin 40. Donc Bloch n° 357 GC II/1 3ème escadrille "7" S/L Fontaine détaché à Chantilly le 31 mai 1940.

Salut.

Et pour être encore plus précis il s'agirait du "7" du S/Lt Fontaine (3 victoires en mai-juin 40 à bord de cette avion) de la 3è escadrille du II/1 (Batailles Aériennes n°46)

pat95-45

Nombre de messages : 17
Age : 72
Situation géo. : France (Val d'Oise)
Date d'inscription : 21/08/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: bloch 152

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum