Une belle théorie sur papier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Une belle théorie sur papier

Message par Tobrouk le Lun 27 Nov - 8:54

La Wehrmacht, au début du printemps 1940, fut divisée en trois groupe d'armées. Au nord se trouvait le groupe d'armées B de Von Bock, qui rassemblait 30 divisions et qui allait des Pays-Bas à Aix-la-Chapelle, il rassemblait d'une part la XVIIIème armée et la 9ème Panzer, qui faisait face à la Hollande, et d'autre part la VIème armée et le 16ème corps blindé de Hoeppner(3ème et 4ème Panzers), qui étaient chargés d'enfoncer les défenses fortifiées de la Belgique au nord de Liège. Au sud se trouvait le long du Rhin et de la ligne Siegfried, le groupe d'armées C de Von Leeb qui comptait 17 divisions, dont aucune blindée, et qui avait pour mission de fixer le plus grand nombre possible d'unités Françaises sur la ligne Maginot. En arrière des Ardennes, au centre, se trouvait sur un front très étroit et très profond, 45 divisions du groupe d'armées A de Von Rundstedt(IVème, XIIème, et XVIèm armée), avec, en avant-garde, le groupement blindé du général Von Kleist.

Le nord-est de la France était commandé par le général Français Georges, qui commandait 3 groupe d'armées. Le général Billotte rassemblait de la mer du nord à Longuyon, d'ouest en est la VIIème armée Française, le corps expéditionnaire Britannique, les Ière, IXème, et IIème armées. A l'est, tout le long de la ligne Maginot et jusqu'à Sélestat, se trouvait le groupe d'armées II du général Prételat(IIIème, IVème et Vème armées), et le groupe d'armées III du général Besson(VIIIème armée), qui gardait la trouée de Belfort et le Haut-Rhin, soit au total 43 divisions, dont 10 de forteresse.

Le 10 mai à l'aube, les Franco-Britanniques, qui pensaient que la Wehrmacht allait lançait son assaut principal à Louvain et Namur, appliquèrent le plan Dyle-Breda du général Gamelin, et firent pivoter en Belgique et dans le sud de la Hollande l'aile gauche du groupe d'armées I(VIIème armée, BEF, Ière armée), dans le but de l'opposer au groupe d'armées B du général Von Bock. A l'est les divisions de Von Rundstedt, qui étaient précédaient des Panzers de Von Kleist, traversèrent les collines boisées des Ardennes en direction de la Meuse. La première phase du plan Manstein : l'opération Sichelschnitt(Coup de faux), devait se dérouler entre Dinant et Sedan, sur une centaine de kilomètres.


Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Une belle théorie sur papier

Message par Guilhem le Sam 2 Déc - 18:09

Ton texte montre bien la mauvaise répartition des unités françaises.
Que de monde derriere la ligne Maginot, alors que le centre du dispositifs est léger à la jonction de la 9e armée et de la 2e armée. Et malheureusement la 7e armée qui devait etre de reserve du GQG se trouve le long de la mer du nord pour l'hypothese Breda.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Une belle théorie sur papier

Message par 13emeDBLE le Jeu 14 Déc - 0:48

Oui et non, comme toujours.

La ligne Maginot n'avait pas pour objet d'économiser les forces, mais de protéger les bassins miniers et industriels.

Plus prosaïquement, l'engagement de la seule réserve est évidemment une rreur stratégique majeure.

Mais n'oublions pas que l'armée française a joué de malchance : elle est perdue à cause de ses succès tactiques.

Si le corps de cavalerie avait échoué à Hannut, le repli sur Arras aurait été déclenché dès le 12-13 mai (Gembloux étant intenable), et les pointes offensives allemandes auraient eu les plus grandes difficultés à poursuivre leur attaque vers la mer...

Je sais que c'est un "What if", mais la simple lecture de la carte est claire : ce n'était pas à Hannut, ni à Gembloux qu'il fallait gagner... au contraire...

CM

13emeDBLE
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Une belle théorie sur papier

Message par Guilhem le Dim 17 Déc - 22:16

La ligne Maginot permettait d'avoir une couverture en cas d'attaque brusque des allemands et de pouvoir mobilisé "tranquillement". Là, ou les allemands, on été fort s'est de mobilisé le GA 3 général Besson, et l'armée Garchery, le long de la frontiere Suisse, au cas d'une attaque Allemandes par les Suisses.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Une belle théorie sur papier

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum