Quelques pilotes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Quelques pilotes

Message par Tobrouk le Mer 1 Nov - 18:01

Pour STURMBOCK, voici Oswald Boelke



Un autre As

Bruno Loerzer



Ernst Udet qui se distinguera lors de la seconde guerre mondiale



Goering, prend deux mois après la mort de Richtoffen le commandement du Grand Cirque! En 1935 il devient chef de Luftflotte, par la suite, Feldmarschall de l'air.



Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par Guilhem le Sam 4 Nov - 12:06

Ernest Udet ontint 62 victoires pendant la 1e guerre mondial, Hauptmann Loerzer 41 victoires, devancent l'Hauptmann Boelcke d'une victoires. Goering envoya au tapis, 22 appareil alliés.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par STURMBOCK le Sam 25 Nov - 23:49

Pourquoi pour moi ? Quoiqu'il en soit c'est tres aimable de ta part.
Sais tu que Boelcke a faillit recevoir la légion d'honneur ?
avatar
STURMBOCK

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 22/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par Guilhem le Mer 31 Jan - 9:23

En quelle honneur Boelcke a faillit recevoir la legion d'honneur ?

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par STURMBOCK le Ven 2 Fév - 19:30

Il a sauvé un enfant français de la noyade aux environs de Pont Faverger,village de Champagne ou des Ardennes.
Pour ce fait courageux le maire du village à demanderà ce que l'on lui attribue cette prestigieuse décoration,sans suites bien sur.
Est ce vrai ou non je ne sais pas mais on me l'a rapporté.
avatar
STURMBOCK

Nombre de messages : 94
Date d'inscription : 22/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par Guilhem le Ven 2 Fév - 20:22

Merci Sturmbock.

Y avait un esprit chevalresque pour les aviateurs de la 1e GM.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par ROCO le Sam 3 Fév - 0:53

Vous auriez pas qu elques pilotes français ?Question ,ils y en a bien quelques uns qui ont des victoires? ,il serait bien que les férus d'aviation Guilhem et les autres nous en disent un mot en spécifiant sur quel zinc ils étaient:shock: Question Idea
avatar
ROCO
Admin
Admin

Nombre de messages : 1304
Age : 77
Situation géo. : Loire(42)
Loisirs : chasse ,peche,sport ,télé,voyage,lecture
Date d'inscription : 02/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par mikedonovan le Sam 3 Fév - 12:58

Pierre Le Gloan



Pilote au GC III/6 à la déclaration de guerre, il obtient 4 victoires sur MS 406 et sept victoires sur D 520 (+7 victoires contre les anglais lors de la campagne de Syrie).
Son exploit du 15 juin 1940, où il abat 5 appareils italiens au cour de la même journée, le fait nommé sous-lieutenant et lui offre le plus beau palmares du groupe lors de la campagne de France.
Il meurt le 11 septembre 1943 dans un accident à bord d'un P-39.
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 45
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par Invité le Sam 3 Fév - 14:32

N'oublions pas Marin La Meslé!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par Guilhem le Sam 3 Fév - 15:02

Roco, on va crée un topic, mais dans la catégorie des avions français.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par avz94 le Mer 28 Nov - 0:18

ADOLF GALLAND

Dans sa carrière de pilote de chasse déjà longue, Adolf Galland en avait vu bien d'autres. Mais il ne devait jamais oublier ce qu'il vécut au-dessus de la Manche un jour de septembre 1940; un jour comme un autre de la bataille d'Angleterre. Rêvant de piloter un avion depuis son plus jeune âge, celui qui allait devenir inspecteur de l'aviation de chasse de la Luftwaffe, la Jagdwaffe, avait derrière lui un palmarès déjà imposant. Il s'était battu avec courage dans la légion Condor pendant la guerre d'Espagne et avait pris part à la campagne de Pologne dans l'aviation d'assaut.

Vint ensuite la campagne de France, qu'il effectua en tant que Capitaine, mais, cette fois, dans la chasse. Crédité de douze victoires à la date du 3 juin 1940 (il avait abattu trois Hurricane le 13 mai précédent), Galland fut nommé Major (Commandant) en juillet et fut fait chevalier de la Croix de Fer en août. Dans le même temps, il fut nommé commandant du Jagdgeschwader 26, avec lequel il participait à la bataille d'Angleterre, engagée en juillet 1940. Cette unité d'élite, qui comptait quelques-uns des meilleurs pilotes de la Luftwaffe, était alors équipée de Messerschmitt Bf 109E.

C'est au cours d'une attaque sur Londres, en septembre 1940, que Galland allait remporter une victoire qui lui laissa un sentiment de malaise. Ayant descendu un Spitfire, il avait repris le chemin de sa base, en l'occurrence Guines, en France lorsqu'il aperçut un Hurricane isolé. Ayant expédié plusieurs rafales à l'avion britannique, l'as allemand s'attendait à le voir piquer vers le sol, ce qui n'arriva pourtant pas. Intrigué, Galland ouvrit à nouveau le feu. transformant l'avion adversaire en une épave crachant feu et fumée. S'étant approché, il vit aux commandes du Hurricane qui perdait lentement de l'altitude un mort dont les mains se crispaient sur le manche à balai. Le commandant du JG 26n'eut pas le courage d'achever l'ennemi et se dirigea vers Guines, un goût amer dans la bouche.

As aux 104 victoires officielles, Galland en tant qu'inspecteur de l'aviation de chasse disposait d'un avion personnel.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par avz94 le Mer 28 Nov - 0:20

HAMS MARSEILLE

La guerre aérienne offre de nombreux exemples d'exploits individuels, dans lesquels entrent en ligne de compte les seules qualités d'un homme et d'une machine de combat, mais jamais aucun pilote de chasse n'est parvenu à égaler ou dépasser ce qu'accomplit un jour du mois de septembre 1942, le 1er plus exactement, Hans Joachim Marseille. Né à berlin en septembre 1919, cet aviateur, qui avait à peine 23 ansà l'époque de cet extraordinaire succès, s'était déjà distingué à de nombreuses reprises sur le théâtre d'Afrique du Nord.

Affecté à Jagdgeschwader 27, qui assurait le soutien de l'Afrika Korps de Rommel, en 1941, Marseille était déjà titulaire de sept victoires qui lui avaient valu la croix de fer de première classe. Bénéficiant d'une rare acuité visuelle, très fin tireur, excellent tacticien (bref, réunissant les principales qualités qui font d'un pilote de chasse un as), l'aviateur allemand s'adjugea rapidement un nombre impressionnant de victoires. En février 1942, il en comptait une cinquantaine, qui lui rapportèrent la croix de chevalier. Parti en permissionpeu après, il revint en Afrique du Nord en avril et décrocha le grade d'Oberleutnant.

Du 10 au 30 avril 1942, 15 avions britanniques vinrent s'ajouter au palmarès du brillant pilote de la Luftwaffe. Puis, le 3 juin, Marseille, dans une sorte de répétition de son exploit du mois de septembre suivant, expédia au sol six Curtis Tomahawk. Vint alors le 1er septembre. Ce jour-là, l'as de la Luftwaffe, à bord de son Messerschmitt Bf 109E-4N/Trop qu'il avait baptisé Gelbe 14 (jaune 14), descendit sept P-40 et un Spitfire entre 9h26 et midi; puis entre 12h01 et 18h53, il ajouta neuf P-40 et Hurricane de la Royal Air Force et la South African Air Force à son crédit. L'Etoile d'Afrique ne devait survivre que peu de temps à ce magnifique exploit. Titulaire de 158 victoires, il trouva la mort le 11 du même mois en se parachutant de son avion à bord duquel le feu avait pris.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par avz94 le Mer 28 Nov - 0:22

ERICH HARTMANN

Né le 19 avril 1922 à Weissach, Erich Hartmann vécut son enfance dans une famille de passionnés de l'aviation et, ayant obtenu deux brevets de pilote de planeur, il devint, à quatorze ans, instructeur au groupe de vol à voile des jeunesses hitlériennes. La guerre venue, il s'engagea dans la Luftwaffe en avril 1940 et parvint à être affecté dans l'aviation de chasse. Au terme de sa formation de pilote, il fut muté sur le front de l'Est en mars 1942 dans une unité équipée de Messerschmitt Bf 109.

Un mois après sa première sortie de guerre, le 5 novembre 1942, le jeune pilote obtint sa première victoire contre un Stormovik. Dès lors, à bord de Bf 109 auxquels il allait toujours attribuer le nom de Karaya, il ne cessa d'accroître son palmarès et le nombre de ses décorations. Blessé et fait prisonnier en août 1943, il parvint à s'évader, à rejoindre les lignes allemandes et à reprendre le combat. En février 1944, il avait déjà 200 victoires à son actif, et 300 six mois plus tard. Après être passé sur Messerschmitt 262, il abatit son dernier et trois cent cinquante deuxième avion ennemi, un américain, le 8 mai 1945, dernier jour de la guerre en Europe.

Les soviétiques réclamèrent celui qu'ils appelaient le démon noir du sud aux Américains, qui l'avaient fait prisonnier, et le condamnèrent à dix ans de prison. Hartmann fut libéré en 1955 et réintégra la nouvelle Luftwaffe de la République Fédérale d'Allemagne qu'il contribua à mettre sur pied avec le grade de Colonel. Il ne la quitta qu'en 1970.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par avz94 le Mer 28 Nov - 0:25

WERNER MOLDERS

Crédité de cent quinze victoires, Werner Mölders reste l'un des héros de l'aviation de chasse allemande puisqu'une unité aérienne, une caserne et un destroyer portaient son nom. Né le 18 mars 1913 à Gelsenkirchen dans la Ruhr, Mölders s'engagea dans la Reichswehr en 1931, puis dans la Luftwaffe en février 1934, malgré certaines faiblesses physiques et le mal de l'air. Lieutenant en 1935, il fut nommé moniteur dans une école de chasse en 1937, avant de combattre en Espagne sous les ailes de la Légion Condor.

Commandant d'un Staffel de chasse, il mit au point une nouvelle tactique de combat (une formation de deux chasseurs chargés de se couvrir mutuellement) qui permit à son unité de remporter quarante deux victoires, lui-même en obtenant quatorze. Sa brillante campagne lui valut le grade de capitaine et le titre de premier as de la Légion Condor. Durant la seconde guerre mondiale il obtint sa première victoire contre un Curtiss H-75 français, le 19 septembre 1939 et en obtiendra six autres durant la drôle de guerre. La campagne de France lui permettra d'accroître son score avec vingt cinq nouvelles victimes avant d'être lui-même abattu, le 5 juin 1940.

Sauvé d'une longue captivité par la défaite de la France, il reprendra du service pour la bataille d'Angleterre et malgré une blessure reçue le 28 juillet 1940, la liste de ses succès s'allongera pour atteindre les soixante lorsque son unité sera retirée de la France au printemps 1941. Le déclenchement de la campagne de Russie lui permettra, entre le 22 juin et le 15 juillet 1941, d'ajouter quarante et une autres victoires à son palmarès. Couvert de gloire et de décorations, Mölders sera nommé inspecteur de l'aviation de chasse le 20 juillet 1941, ce qui ne l'empêcha pas de voler de temps à autre, lui permettant de porter son score final à cent quinze victoires. Il disparut dans l'accident du Heinkel He 111 qui le conduisait aux obsèques de son ami Ernst Udet.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Quelques pilotes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum