Les hélicoptères

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Les hélicoptères

Message par Tobrouk le Lun 26 Juin - 12:09

Hanna Reitsch s'entretient avec Heinrich Focke Avant une démonstration du Fa-61 dans le stade couvert de Berlin en 1938.



Elle survole la foule. Il fallait aérer périodiquement le stade car le manque d'oxygène dû à la présence des spectateurs perturbait le fonctionnement du moteur.




Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par Guilhem le Dim 2 Juil - 23:15

Tobrouk, je crois que s'est un Autogire, les français en avait quelques un en 1940.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Les hélicos

Message par Tobrouk le Lun 3 Juil - 0:53

Tu as raison, l'autogire ou l'ancêtre des hélicoptères!

Mais je n'ai que son nom comme étant le FA-61.


Amicalement Surprised

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par avz94 le Mar 6 Nov - 0:46

FOCKE ACHGELIS FA 61

Heinrich Focke se lança dans la réalisation d'hélicoptères de sa propre conception, dans la seconde partie des années trente. Le Fw 61 qu'il mit au point présentait quelques similitudes avec les autogires Cierva qu'il avait construits sous licence. Le fuselage utilisé était en effet celui d'un avion léger équipé d'un moteur Bramo Sh.14 A de cent soixante chevaux placé en partie avant. Cependant, l'hélice bipale verticale n'était utilisée que pour le refroidissement du propulseur tandis que les deux rotors tripales contrarotatifs, placés en bout de poutres de part et d'autre de la carlingue, étaient reliés au moteur par un système d'axes et de pignons. Assurant la sustentation, il servaient également au contrôle du vol.

Le Fa 61 démontra sa fiabilité dès le 26 juin 1936, date de son premier vol. Dans les années qui suivirent, il conquit un nombre impressionnant de records mondiaux tels que, en 1937, le record d'altitude avec un vol à deux mille quatre cent trente neuf mètres ou le record de distance avec 108,974 km. Ces performances furent améliorées, avec la distance 230,348 km en 1938 et pour l'altitude trois mille quatre cent vingt sept mètre le 29 janvier 1939. Cependant le vol le plus spectaculaire fut réussi par Hanna Reitsch à l'intérieur même de l'immense salle du Deutschlandhalle de Berlin en février 1938. Appareil expérimentale, le Fa 61 ouvrit la voie à des projets plus ambitieux tels que le Fa 266, conçu pour le transport de passagers.

Type : hélicoptère expérimental
Moteur : 1 BMW Bramo Sh.14 A de 7 cylindres en étoile de 160 ch
Performance : vitesse maximale au niveau de la mer 112 km/h
Plafond pratique : 2 620 m
Autonomie : 230 km
Masse : maximale au décollage 950 kg
Dimension : diamètre de chaque rotor, 7 m; longueur 7,30 m; surface balayée par le disque du rotor 76,97 m2

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par avz94 le Mar 6 Nov - 0:47

FLETTNER FL 265

En 1937, Anton Flettner produisit le Fl 185, un appareil à formule composite tenant à la fois de l'autogyre et de l'hélicoptère. Il était en effet équipé d'un moteur Siemens-Halske Sh.14 en étoile développant 140 ch qui, monté dans le nez du fuselage, pouvait actionner deux hélices à pas variable montées sur deux supports latéraux at agir ainsi sur le mode de l'autogyre. Il pouvait également être embrayé sur un rotor situé au dessus du fuselage transformant ainsi l'appareil en hélicoptère. Le Fl 185 effectua quelques essais puis Flettner se consacra à un véritable hélicoptère, le Fl 265 qui vola en mai 1939.

Flettner surmonta le problème de la giration engendrée par le couple du rotor par une approche différente de celle de Sikorsky, partisan de la mise en place d'un rotor de queue. L'ingénieur allemand imagina, lui, d'utiliser deux rotors principaux contrarotatifs. Ces deux éléments bipales étaient montés côte à côte sur le pylone central. Le premier des prototypes fut assez vite perdu après trois mois d'essais lorsque les pales, désynchronisées, entrèrent en collision. Un second prototype fut par la suite évalué de façon intensive et démontra les capacités militaires de l'appareil. Quatre autres prototypes furent réalisés pour être testés par la marine. Le Fl 265 fut testé avec succès à partir de navires de guerre évoluant en mer Baltique et en Méditerranée. En combat simulé sa grande manoeuvrabilité faisait de lui une cible extrêmement difficile à atteindre par les chasseurs. La production du Fl 265 fut décidée mais la mise au point du Fl 282, appareil plus perfectionné amena la révision de projet.

Type : hélicoptère d'essai embarqué monoplace
Moteur : 1 BMW Bramo Sh.14 A de 7 cylindres en étoile de 160 ch
Performance : inconnue
Plafond pratique : inconnue
Autonomie : inconnue
Masse : à vide 800 kg; maximale au décollage 1 000 kg
Dimension : diamètre de chaque rotor, 12,30 m; surface balayée par les disques des rotors 237,65 m2

Image hébergée par servimg.com


Dernière édition par le Ven 9 Nov - 21:12, édité 2 fois
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par avz94 le Mer 7 Nov - 2:08

FOCKE ACHGELIS FA 223 DRACHE

Les premières études allemandes sur les hélicoptères remontent à 1931 et sont à mettre au profit du professeur Focke. A partir de 1939 la section "hélicoptères" de la société Focke-Wulf devint autonome sous le nom de Focke-Achgelis. La nouvelle société expérimenta à partir d'août 1940le Fa-223, extrapolation du Fa-61 dont il reprenait le système de sustentation : deux rotors à trois pales tournant côte à côte en sens inverse et montés sur des pylônes fixés de chaque côté du fuselage.

Destiné initialement à la Deutsche Lufthansa pour le transport de six passagers, il reçut tout d'abort la désignation de Fa-226 Hornisse avant de prendre l'appellation Fa-223 Drache à la suite d'une commande du Reichluftfahrtministerium. Dans son utilisation militaire il était destiné au mouillage des mines, à la protection des convois maritimes et aux transports aériens. Il pouvait être équipé d'un treuil permettant les opérations de ravitaillement dans des zones difficiles et d'une caméra pour la reconnaissance, l'avant du fuselage étant doté d'un nez vitré. Sur les cent appareils commandés, vingt seulement furent assemblés et dix participèrent effectivement à la guerre où ils auraient totalisés quatre cents heures de vol.

Type : hélicoptère de transport, de reconnaissance et de sauvetage.
Moteur : 1 BMW 301R de 9 cylindres en étoile de 1 000 ch
Performance : vitesse maximale 175 km/h; vitesse de croisière 120 km/h
Plafond pratique : 2 010 m
Autonomie : avec réservoir supplémentaire 700 km
Masse : à vide 3 175 kg; maximale au décollage 4 310 kg
Dimension : diamètre de chaque rotor, 12 m; longueur 12,25 m; hauteur 4,35 m; surface balayée par les disques des rotors 226,19 m2
Armement prévu : plusieurs mitrailleuses MG-15.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par avz94 le Mer 7 Nov - 2:10

FLETTNER FL 282 KOLIBRI

Digne successeur du Fl 265, le Flettner Fl 282 Kolibri sucita un vif intérêt chez les responsables de la marine allemande qui, désireux d'en accélérer le développement, passèrent auprès du pionnier des hélicoptères une commande de trente prototypes et de quinze machines de présérie.

Malgré la similitude de leur fuselage, le Fl 282 se différenciait de son prédécesseur par de nombreux aménagements importants : le moteur Bramo sh 14A était installé à l'arrière du pilote, qui prenait place dans un habitacle à l'air libre situé dans le nez de l'appareil. La configuration monoplace de vingt-quatre modèles réalisés n'interdisait pas, le cas échéant, de recevoir un observateur supplémentaire posté derrière le propulseur.

Expérimenté au cours de l'année 1942, le Kolibri démontra de telles qualités de manoeuvrabilité, de stabilité par mauvais temps et de fiabilité, que la Kriegsmarine l'employa dès 1943 en convois de l'axe. Satisfaites des performances des vingt engins mis en oeuvre, les autorités maritimes du Reich signèrent un marché pour la fabrication de mille exemplaires. Cependant, les bombardement des usines BMW et Flettner, empêchèrent le démarrage de la production. Trois Kolibris sortirent seulement indemnes de la guerre, les autres ayant été détruits devant l'avance des alliés.

Type : hélicoptère monoplace
Moteur : 1 BMW Bramo Sh.14 A de 7 cylindres en étoile de 160 ch
Performance : vitesse maximale 150 km/h
Plafond pratique : 3 300 m
Autonomie : 170 km
Masse : à vide 760 kg; maximale au décollage 1 000 kg
Dimension : diamètre de chaque rotor, 11,96 m; longueur 6,56 m; hauteur 2,20 m; surface balayée par le disque du rotor 224,69 m2

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par avz94 le Mer 7 Nov - 2:11

FOCKE ACHGELIS FA 330 BACHSTELZE

Face aux difficultés pour les submersibles de la marine allemande de localiser des objectifs lors des opérations sous-marines, la Kriegsmarine décida en 1942 de doter ses sous-marins de petites voilure tournantes démontables. La firme Focke-Achgelis, contactée par les services officiels, mit au point le Fa 330 Bachstelze. La machine se présentait comme un cerf-volant monoplace à voilure tournante.

Le Fa 330 était lancé à partir d'un sous-marin en mouvement attaché à un cable de 120 mètres, à la façon d'un cerf-volant. Le rotor, installé sur un pylône lui-même monté sur une structure légère, entrait en autorotation sous l'effet du vent relatif. Grâce à un téléphone monté sur la machine, le pilote et observateur pouvaient fournir aux navires en opérations des informations sur ce qui se passait dans un rayon d'environ 40 kilomètres.

Cependant, le Fa 330 ne connut qu'une utilisation opérationnelle réduite. En effet, les avantages de l'appareil étaient largement compensés par un manque de souplesse d'emploi car la machine empêchait la plongée rapide du submersible en cas de nécessité. Environ deux cents exemplaires furent produits, non par Focke-Achgelis, mais par la firme Weser Flugzeugbau. Ces machines originales font aujourd'hui le bonheur de nombreux musées.


Type : cerf-volant monoplace à voilure tournante
Performance : vitesse d'utilisation opérationnelle entre 27 et 40 km/h
Masse : 68 kg
Dimension : diamètre du rotor, 7,32 m; longueur 4,42 m; surface balayée par le disque du rotor 42 m2

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Les hélicoptères

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum