La ligne Maginot- Construction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe La ligne Maginot- Construction

Message par ROCO le Dim 18 Juin - 1:20

Commencée en 1930 on a mis 10ans pour la faire et en1940 tout n'était pas terminé mais elle engendrait chez les Français un sentiment de fausse sécurité et son utilité comme celle de la ligne Siegfried etait peu utile dans une guerre moderne.Lord Alanbrook nota lors d'une visite en janvier 1940 ''ce fort m'a fait penser à un cuirassé qu'on aurait construit au sol c'est un chf-d'oeuvre dans son genre,une conception de génie côuteuse, je considére que la France aurait mieux fait d'investir son argent dans la création de défenses mobiles,par exemple en mettant sur pied un plus grand nombre d'unités aeriennes et de divisions blindées''
Il est plus facile d'être prophète chez les autres que dans son propre pays.
la premiere division blindée du corps expéditionnaire Anglais ne fut opérationnelle qu'en mai 1940. Roco
avatar
ROCO
Admin
Admin

Nombre de messages : 1304
Age : 78
Situation géo. : Loire(42)
Loisirs : chasse ,peche,sport ,télé,voyage,lecture
Date d'inscription : 02/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe construction

Message par Tobrouk le Dim 18 Juin - 1:37

Erreur magistrale, déjà citée, les canons n'avaient qu'un angle de tir trop réduit!

Cela aurait pu être un beau cuirassé comme le dit Roco, un cuirassé dont les canons auraient été soudés!

Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Construction? Oui, non, peut-être...

Message par Moloch le Mer 4 Oct - 4:29

Bonjour,
A la lecture de ce post, il me semble opportun d’intervenir pour rappeler quelques détails historiques.
On a souvent dit que la Ligne Maginot avait été peu utile hors c’est faux. Elle a parfaitement rempli la mission pour laquelle elle fut conçue à savoir : Economiser des forces prévenir une attaque brusquée et permettre la mobilisation/manœuvre de l’armée française. Il faut se replacer dans le contexte de l’époque. Le pays avait en tête les sanglantes boucheries de 1914 et l’on préférait le béton aux poitrines.
La ligne Maginot est une réalisation coûteuse. Oui et non, par comparaison, le plus gros des ouvrages de la région fortifiée de Metz, le Hackenberg, a coûté le prix de deux mirages 2000. Quand l’on sait que la plupart des autres ouvrages de la Ligne (excepté le Hochwald en Alsace) n’ont ni sa puissance ni sa taille, on imagine aisément les crédits qui furent alloués au béton. Il serait donc plus juste de parler de faillite dans l’utilisation des moyens mobiles qui existaient en nombre. On peut ainsi citer qu’aucun char allemand n’était à l’abri des B1 bis et Somua. Seulement voila, ils furent mal employés. Les Français était encore en 1914 alors que les Allemands pensaient 1918...
Les canons avaient un angle de tir trop réduit ou encore une portée trop faible. Là encore, deux points ont leur importance. Premièrement, son but était défensif et non offensif. Si ses pièces d’artillerie avaient pu atteindre l’Allemagne, cela aurait pu être considérée comme une agression. Deuxièmement, les angles de tirs étaient étudiés pour défendre selon le terrain et dans une idée d’appui feu réciproque. Sur les pentes de L’Einseling par exemple, je puis vous assurer que les Allemands n’ont pas trouvé que les canons de la Ligne avaient un angle de tir trop réduit...
Les propos de Lord Alanbrook tenus en janvier 1940 ne sont pas étonnants. Ils n’ont rien de prophétiques. Ils reflètent juste les tensions qui existaient à l’époque entre partisans d’une doctrine offensive et partisans d’une doctrine défensive.
Amicalement study
Moloch
avatar
Moloch

Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 28/09/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La ligne Maginot- Construction

Message par laurent nice le Mer 4 Oct - 9:55

salut il ne faut pas oublier que le premier ouvrage de la "ligne maginot" à été construit dés 1927 (31aout ) arréter car vivement critiqué jusquent 1929 c'est l'ouvrage de rimplas dans les alpes le ministre painlevé avait voté les credit de construcion de cette ouvrage sous l'impiultion du général degoute

_________________
Avec l’association AMICORF découvrez la ligne Maginot des Alpes a menton visitez la casemate du Pont St louis

forum http://pontstlouis.aceboard.fr/
blog http://pontstlouis.blog4ever.com
avatar
laurent nice
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 62
Age : 43
Situation géo. : nice-menton
Loisirs : fortification-ligne maginot-montagne-photographies-histoire
Date d'inscription : 22/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pontstlouis.blog4ever.com/blog/index-32534.html

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La ligne Maginot- Construction

Message par mikedonovan le Mer 24 Jan - 21:09

les canons de flanquement avaient effectivement un angle réduit.
mais il ne faut pas oublier que certains ouvrages de la Ligne Maginot étaient équipés de tourelle (canon de 75, canon de 135 et mortier de 81 mm) à éclipse donc ils avaient la possibilités d'effectuer des tirs tous azimuts (360°)
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 46
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La ligne Maginot- Construction

Message par laurent nice le Sam 10 Fév - 14:19

C’est après un discours violent de MUSSOLINI en 1927 et ses vues sur NICE, que la décision de construire un fort d’arrêt dans la vallée de la Tinée fut prise sans même attendre le vote de la loi autorisant le ministre MAGINOT a édifié une ligne de défense.


Ainsi le 3 septembre 1927, les généraux du secteur fortifié des A-M, après une visite sur le site de la Madeleine tout près du village, prirent la décision de la construction du premier ouvrage d’une ligne qui s‘étendra de MENTON jusqu’aux ARDENNES.

Comme tout prototype son élaboration fut difficile autant sur le plan géologique, que sur le choix de son armement.
Treize années de travaux seront nécessaires pour réaliser ce fort qui pour l’époque était le nec le plus ultra de l’armée française.

En 1939 l’ouvrage est opérationnel, les 334 soldats et 8 officiers font partie du 61ème Bataillon Alpin de Forteresse et du 167ème Régiment d’Artillerie de Position.

Ils disposent de 5 blocs de combats :

- Bloc1 : 2 mortiers de 81, 2 créneaux jumelages de mitrailleuses, 1 cloche lance grenades.

- Bloc 2 : 1 FM

- Bloc 3 : 1 cloche GMF, 1 cloche JM

- Bloc 4 : 2 canons de 75 modèle 33, 1 canon de 75 modèle 31, 1 cloche JM

- Bloc 5 : 2 canons de 75 modèle 33, 1 canon de 75 modèle 31, 1 cloche GMF

Toute la partie casernement est aussi impressionnante avec ses 3 moteurs SMIN de 150cv, qui alimentaient en électricité tout l’ouvrage, avec son système de ventilation qui grâce au filtre à charbon purifiait l’air des chambres de tir mais aussi de l’extérieur, ses ascenseurs qui approvisionnaient les blocs de combats en munitions avec une cadence infernale depuis les soutes à munitions, son hôpital avec son bloc opératoire, ses réserves d’eau potable avec analyse systématique de l’eau provenant de la source, son téléphérique alimentant en vivres et munitions depuis le fond de la vallée, et le tout combiné en faisant une usine de guerre qui tournaient 24h sur 24, dont l’objectif était d’interdire la vallée de la Tinée et celle du Valdeblore.














Lors de l’attaque italienne du 10 juin 1940, l’armée fasciste n’a pas pu franchir l’avant poste d’ISOLA et de ce fait le fort de RIMPLAS n’a pas eu à intervenir.

Désarmé après l’armistice du 17 juin à la demande des italiens, réarmé partiellement en 1947, il a été entretenu par le Génie jusqu’à sa vente à la commune de RIMPLAS qui l’utilisa pour en faire une champignonnière. La vente des principales machines à un ferrailleur sonna le glas de ce colosse de béton. Depuis peu entré dans le patrimoine du Conseil Général, son dernier objectif sera celui du devoir de mémoire.

Ainsi quand vous circulerez dans la Vallée de la Tinée sur la route du ski, peu après la Bollinette, levez les yeux et ayez une pensée pour les bâtisseurs de cet ouvrage et pour les hommes de la ligne Maginot en particulier, qui dans le Sud-Est ont résisté partout avec courage.

article tiré du site du village de rimplas

http://www.ville-rimplas.fr/index.php?id=2183

_________________
Avec l’association AMICORF découvrez la ligne Maginot des Alpes a menton visitez la casemate du Pont St louis

forum http://pontstlouis.aceboard.fr/
blog http://pontstlouis.blog4ever.com
avatar
laurent nice
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 62
Age : 43
Situation géo. : nice-menton
Loisirs : fortification-ligne maginot-montagne-photographies-histoire
Date d'inscription : 22/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://pontstlouis.blog4ever.com/blog/index-32534.html

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La ligne Maginot- Construction

Message par PARISEL le Lun 26 Fév - 15:42

Si la ligne avait été construite conformément aux plans initiaux de la CORF il n'auarait pas fallu beaucoup d'unités d'intervalle pour "boucher" les trous qui apparaissaient sur la carte. Partout ou il y avait des ouvrages "d'artillerie" la ligne a tenu. Comme quoi il ne fallait pas des gros canons pour défendre le sol de France. En s'appuyant mutuellement les blocs de combat assuraient la défense pouvant permettre la mobilisation ; c'était cela le but de la "Ligne"

PARISEL

Nombre de messages : 3
Age : 58
Situation géo. : GIRONDE
Date d'inscription : 20/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La ligne Maginot- Construction

Message par Guilhem le Sam 3 Mar - 16:01

Pendant la drôle de guerre la frontiere Franco allemande s'etait transformé en chantier géant. Le probleme etait que les DI qui vennaent s'aguerrir prés de la ligne Maginot prenait le commandement du secteur fortifié et de ses troupes. Et que si une DI disait bleu, la DI suivante disait rouge, provoquant un jolie meli melo dans les troupes de forteresses.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: La ligne Maginot- Construction

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum