Le front populaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Le front populaire

Message par Tobrouk le Mer 11 Jan - 11:39

L'essor des totalitarismes en Europe, voit la montée de l'antiparlementarisme incarné par les ligues, mouvements paramilitaires d'inspiration nationaliste ou fasciste.
En réaction, les partis de gauche, socialistes, communistes et radicaux, unissent leurs forces dans un front populaire que conduit, de 1936 à 1937 Léon Blum.



_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 66
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par clausewitz le Ven 19 Mai - 22:13

Tobrouk a écrit:L'essor des totalitarismes en Europe, voit la montée de l'antiparlementarisme incarné par les ligues, mouvements paramilitaires d'inspiration nationaliste ou fasciste.
En réaction, les partis de gauche, socialistes, communistes et radicaux, unissent leurs forces dans un front populaire que conduit, de 1936 à 1937 Léon Blum.



le Front populaire à quand même lancer le réarmement de la France avec un plan de 14 milliards. Léon Blum à été président du conseil de mai 1936 à avril 1937 et de mars à avril 1938. coincé entre les exigences contradictoires des radicaux, des socialistes et des communistes, il à tergiversé comme durant la guerre d'Espagne envisageant même une intervention en Aragon en 1938. Si il est contre l'armée de metier c'est que la gauche de l'époque est encore baignée des souvenirs glorieux des soldats de Valmy.

clausewitz

Nombre de messages : 61
Loisirs : lecture et histoire
Date d'inscription : 17/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par AIACFA le Dim 6 Aoû - 2:29

Le ministère de Léon Blum a eu le tort de ne pas être tombé à la bonne époque. Les grands torts causés à la France ont été d'une part la baisse des horaires de travail et d'autre part le droit de grève, mais aussi, en ce qui concerne l'Armée de l'Air, de nationaliser les industries aéronautiques (les industries d'armement en général)- nottament en vue d'empécher la fuite des capitaux et de mieux contrôler la production-, et cela à une époque de montée des troubles politiques.
Devant les grèves qui se déclenchent de toutes parts, Blum demande la "pause" mais n'est pas entendu, ou trop tard: en deux ans, la production nationale a chuté de 7%,les prix ont augmenté de 30% et les charges salariales de 32%. Il demande de débloquer 14 milliards de crédits pour la défense alors qu'une nouvelle dévaluation est inévitable. Blum demande alors les pleins pouvoirs financiers, mais se heurte au Sénat et démissionne.
Voici les crédits affectés à l'aéronautique entre 1929 et 1939:

Années Crédits affectés en Francs
1929 Néant
1930-1931 4.671.272
1931-1932 2.430.327
1932 3.406.181
1933 1.697.285
1934 2.014.420
1935 6.415.524
1936 13.919.027
1937 23.299.610
1938 78.455.080
1939* 634.184.566
* au 15/02/40.
Sources: SHAA, Cote Z 116 09, Fonds Thouvenot.

Comme on peut le constater, les véritables avancées se sont produites en effet à partir de 1936, mais surtout à partir de 1938, alors qu'il était déjà trop tard. Le problème majeur de cette époque a surtout été un problème de mentalités marquées par la saignée de 1914-1918: le pacifisme ambiant, lequel a retardé considérablement la rénovation de la défense.
Jusqu'en 1936, la France - et je ne parle ici que de l'aviation - se maintenait à égalité de force avec l'Allemagne. En 1937, la défaite quasi-certaine en cas de conflit franco-allemand était déjà discutée en haut lieu. 1937, c'est l'année où la France passe au statut d'infériorité face à l'Allemagne en matière de défense.
Deuw exemples:
le Général Vuillemin, au retour d’un voyage en Allemagne, confie, à la mi-août 1938 :
« …Hélas, s’il y avait la guerre avec l’Allemagne, en quinze jours l’aviation française serait anéantie. Nous ne disposons que de vieux avions, dont la vitesse n’est pas supérieure à 300 ou 350 kilomètres à l’heure. Notre aviation est donc complètement surclassée par l’aviation allemande qui s’est assurée une vitesse moyenne de 500 kilomètres à l’heure, soit 200 de plus que la nôtre. Si la guerre éclatait et si je devais faire prendre l’air à ces avions surannés, je serais obligé de les faire diriger par mes pilotes les plus médiocres, parce qu’ils seraient hélas, certainement sacrifiés… »
Ailleurs, dans une lettre datée du 26 septembre 1938, le même général écrit :
« …Les chiffres font ressortir – par rapport à l’aviation allemande – une disproportion de forces en faveur de l’Allemagne extrêmement accusée ; en outre les performances de ces appareils (français) sont nettement insuffisantes. Il en résulte que l’armée de l’Air française ne pourra qu’avec d’extrêmes difficultés et au prix de très lourdes pertes, remplir les missions qui lui sont confiées. Il faut ajouter que les réserves de matériel dans les entrepôts, sont, à peu de choses près, inexistantes… »

AIACFA

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par Guilhem le Dim 6 Aoû - 16:17

Dernierement, j'ai été à un méeting aérien, et pour le commentateur, la défaite de 1940 etait du à la jouissance et à la fainéantise crée par le front populaire.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Le front populaire

Message par Tobrouk le Dim 6 Aoû - 16:59

Il est un fait que tous les gouvernements socialistes, que ce soient ceux de 1914 ou de 1936 à 1939, n'ont jamais été capables d'assumer leurs responsabilités face à des évènements prévisibles!


Amicalement Surprised

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 66
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par AIACFA le Dim 6 Aoû - 20:08

Malheureusement pour la France de cette époque, gorgée de pacifisme, de quête du plaisir, du confort et de toujours plus de liberté, oui, le Front Populaire porte une responsabilité plus que certaine dans la désorganisation de la France. 1968 en a été une séquelle, et je crois, malgré mon jeune âge, mais à force d'observer mes contemporains et d'étudier les années d'entre-deux guerre, que ces dernières années, depuis le trentième anniversaire de mai 1968 fêté en 1998 à grand renfort de coupe du monde et de grêves monstrueuses dans l'éducation nationale notamment (fief des vestiges du Front Populaire), ressemblent énormément par la décadence des valeurs et cette quête d'un confort facile sans contre-parties, aux années du Front Populaire. Mais ce n'est qu'un point de vue, peut-être influencé par mes seules considérations morales...

AIACFA

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par Guilhem le Dim 6 Aoû - 22:48

Le problême s'est que les gens, on le droit au confort, au congé payé, ect...? les français avait fait d'énorme sacrifice en 1914-1918, il devait avoir le juste retours des choses. 60 ans aprés, on peut pensé que s'etait une erreur pas le bon moment, pas les bonnes methodes, et nous nous avons le recule.

Le Front populaire porte une responsabilité, au même titre que le conseil superieur de la guerre, les directions des armements, la faiblesse de la diplomatie française, ect...

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par Invité le Lun 7 Aoû - 13:56

En fait la somme de toutes les erreurs sont telles qu'il faudrait les classifier et je crois que cela va de la responsabilité des hommes politiques de l'époque, à l'incompétence du haut commandement en passant par les déficiences de certains matériels....

Mais il faut également voir la faillite totale des nos institutions et de la IIIéme République dans un sens large.

Entre 1919 à 1939 la France va connaitre pas moins de 43 changements de gouvernement !!! On peut donc comprendre le pourquoi du comment.
Il n'y a eu en fait aucun suivi, ni continuité dans la politique générale du pays et en particulier celle des budgets pour l'armement (exception faite pour la ligne Maginot). Il était donc totalement impossible pour les militaires de savoir ce qu'ils pouvaient entrependre ou non sur le long terme et sur quoi il pouvait véritablement tabler. Sans parler que certaines conditions de salaires pas trés motivantes (budget oblige) ont forcé de nombreux officiers à quitter l'armée... Je dirais que les politiques ont façoné une armée à la hauteur de ce qu'ils lui ont octroyé dans la mesure ou tous les 6 mois (c'est une moyenne) il y avait un nouveau gouvernement !!! C'est la faillite d'un sytéme dans sa totalité ou tous les acteurs sont responsables à divers degrés.

J'aime particuliérement cet adage si vrai en ce qui concerne notre période : "Le vaincu contribue à une victoire autant que le vainqueur."
von Schlieffen a méditer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Le front populaire

Message par Tobrouk le Lun 7 Aoû - 14:34

Ce que dit hugo est malheureusement vrai!

A cette époque où les gouvernements ne restaient pas en place, minimum 6 mois pour toucher la retraite de ministre, tous les pays se moquaient de nous! Le France de cette époque était la risée du monde!

A méditer!


Amicalement Shocked

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 66
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par AIACFA le Lun 7 Aoû - 15:31

Tout à fait d'accord! L'instabilité politique a complètement nuit à la mise en place d'un plan commun. Jusqu'où est allé l'absurdité? C'est pour moi l'un des détails les plus cocasses et aussi le plus lamentable: le ministère de Fernand Bouissin, rugbyman de classe internationale, lequel reste le plus court de la Troisème République: 6 jours...[A quand Zidane premier ministre?]

AIACFA

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par AIACFA le Lun 7 Aoû - 15:32

Fernand Bouisson, excusez-moi.

AIACFA

Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 05/03/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Le front populaire

Message par Tobrouk le Lun 7 Aoû - 15:58

Oui pourquoi pas Zidane, il ne serait pas plus mauvais qu'un autre, quand on voit que Guy Drut a été mis en examen et blanchit!

Mais là, on sort du thème!

Il manquait en ces années de trouble, quelqu'un de puissant, avec une forte personnalité pour déjouer les plans machiavéliques de Hitler!

Tout était dit dans "Mein Kampf", il suffisait de lire!


Amicalement Shocked

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 66
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Front populaire

Message par ROCO le Mar 8 Aoû - 15:44

Ne croyez vous pas que la défaite incombe à un ensemble de personnes ,politiques et militaires qui ont laissé l'allemagne se réarmer avec des moyens modernes sans exercer comme les alliés d'ailleurs un droit de regard comme ils pouvaient le faire.Ils auraient .....peut être compris qu'il fallait revoir la politique d'armement de la France aulieu de se complaire dans l'euphorie de la victoire de 1914.... quelle victoire des millions de morts....pour recommencer en 1939.
A part cela il est bien évident que les Français aprés les durs sacrifices vécus appréciaient les lois sociales qui leur amenaient momentanément un peu de plaisir,plaisir furtif qui allait vite se traduire par un désastre.

ROCO
Admin
Admin

Nombre de messages : 1304
Age : 77
Situation géo. : Loire(42)
Loisirs : chasse ,peche,sport ,télé,voyage,lecture
Date d'inscription : 02/06/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Le front populaire

Message par Tobrouk le Mar 8 Aoû - 18:00

Roco!

Après les terribles années de la "Grande Guerre", le français ne voulait que la paix et pouvoir cultiver ses champs, pour les paysans, et travailler pour les habitants des villes. Il fallait reconstruire une partie du pays!

La deuxième guerre mondiale a en fait commencée, lorsque les vainqueurs de l'Allemagne, n'ont pas réussit à faire du traité de Versailles une chose indispensable!

A savoir, la dette de guerre que l'Allemagne n'a jamais payée!

Le réarmement progressif de l'armée, les blindés camouflés en tracteurs, et surtout l'entraînement des cadres de l'armée en Russie Soviétique!

Le laxisme des gouvernements successifs qui ne voyaient en Hitler qu'un trublion nous a conduit jusqu'à l'occupation de la Rhénanie sans broncher et l'Anschluss!

Après, il était trop tard, les dés étaient jettés!



Amicalement Shocked

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 66
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par Cne_bebe le Mar 5 Sep - 5:55

Cette manie qu'ont les peuples de réclamer des grands hommes dans les crises graves mais de lachement s'en débarasser ensuite...

Les français avec Clémenceau en 1919 puis De Gaulle en 1969 sont spécialistes.
Mais les anglais avec Churchill dès 1945 ne sont pas meilleurs.
Impliquer que c 'est parce que Léon BLUM n'était pas un grand homme (qui en décide?) qu'il n'a pas su entamer le réarmement et la mobilisation française c'est aller un peu vite.
Si aucun des multiples gouvernements de 1920 à 1938 n'a su lancer cet effort c'est aussi et surtout parce que l'opinion publique , la population et même les élites de ce pays (traumatisées par la saignée de 1914-1918) ne voulaient pas de cet effort.
Et puis quelles voix militaires se sont élevées pour signaler cet état de délabrement avancé de l'instrument militaire? Quels gradés exprimaient leurs craintes de défaite à l'orée de cette bataille de France?
Pour mémoire voici ce qu'écrit un certains colonel DE GAULLE en janvier 1940 dans un mémorandum adressé à 80 personnalités politiques et militaires en dehors de toute considération hiérarchique et que cite Philippe MASSON dans son "Histoire de l'armée Française de 1914 à nos jours" :
"Les avions en nombre insuffisant,les chars trop légers que le reich est actuellement capable de mettre en ligne ne suffiraient pas à briser la résistance française appuyée aux ouvrages et obstacles de la ligne Maginot".
Oui la politique du front populaire et de Léon BLUM ont leurs parts de responsabilité dans ce désastre mais gardons nous d'en faire les seuls bouc-émissaires d'un effondrement généralisé.

Cne_bebe
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par Lee Enfield le Lun 12 Mar - 14:15

Mettre sur le dos du Front populaire la débacle de 40 est non seulement faux, mais injuste...

Le Front populaire (et c'est paradoxal) est le gouvernement qui a fait le plus pour le réarmement de la France. Mais certe ce n'est pas suffisant...
C'est le système de la IIIeme République qui est en cause et non le Front populaire, "son " droit de grève et "ses" congés payés.
Mais aussi l'incurie des têtes pensantes de l'armée...

Lee Enfield

Lee Enfield

Nombre de messages : 76
Age : 46
Situation géo. : Lavaur (81)
Date d'inscription : 06/03/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.SchussSkiClub@aol.com

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par 75 de campagne le Sam 21 Avr - 15:13

Blum était conscient de tout l'intérêt d'une force d'élite au sein de l'armée permettant frapper fort là où il faut.
Son amour de la conception du soldat citoyen est plus fort (levée en masse contre un oppresseur).
La IIIème république est très méfiante de cette armée royaliste, catholique, voire bonapartiste. C'était just lors de la journée des ligues, imaginés l'assemblée menacée par une force réactionnaire qu'elle a armée. Mieux vaux mettre un général incompétent à la tête de l'armée qu'un bon général réactionnaire (déjà qu'elle a rétablit le maréchalat).

Je suis d'accord pour défendre le front populaire. Arrivés au commande, voyant les menaces allemande, italienne, espagnole (et peut-être même soviétique pour les radicaux et socialistes), ils n'ont pas eu d'autres choix de relancer la course à l'armement.
Maintenant, qui a décidé de claquer l'argent dans le béton au lieu de la mécanique ?

Vuillemin comme beaucoup d'officiers sont revenus bluffés par la démonstration de force la nouvelle armée allemande. Même si elle est devenu redoutable, la propagande a fait ces effets et on minimise les moyens français. Pourquoi ne se sont-ils pas décidé d'acheter des chasseurs allemands ou russes (ils étaient ok).

75 de campagne

Nombre de messages : 77
Age : 40
Situation géo. : Front de Champagne
Date d'inscription : 10/02/2007

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le front populaire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum