Le plan de guerre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Le plan de guerre

Message par Tobrouk le Sam 25 Fév - 23:04

La mobilisation avait permis la mise en application du "plan de guerre".
Ce plan, d'une assez pauvre conception, consistait à mettre en place un dispositif à la frontière. Mais la neutralité belge posait un problème délicat. La doctrine proclamait la nécessité d'éviter toute bataille de rencontre. Il fallait absolument attendre l'ennemi sur une position préparée à l'avance. Il fallait donc entrer en Belgique. On avait donc demandé aux Belges de préparer les positions par quelques travaux et obstacles- ce qu'ils se gardèrent bien de faire!

Les lignes de défenses prévues étaient:

Escaut
Anvers-Dyle-Meuse
Canal Albert


Les Ardennes étaient considérées depuis 1914/1918 comme "a-stratégique".
On préférait avoir un front concave et par conséquent refuser notre centre.
Le malheur c'est que ce centre était trop faible car on avait placé derrière la Meuse des divisions de reservistes, mal encadrées et établies sur de grands fronts.

M. Taittinger, député, avait signalé au général Gamelin, l'insuffisance de nos défenses à Sedan, mais le général, après s'être rendu sur place avait déclaré "Il n'y a rien à craindre!"
Poussé par les Britanniques, Gamelin prépare à sa gauche une armée, la VII è, destinée à tendre la main aux Néerlandais!
Loin de réaliser une concentration de forces face à la Belgique, il plaçait le centre de gravité à l'Est, en Lorraine et Alsace, derrière la ligne Maginot. Le groupe d'armée de l'Est avait aspiré le maximum de forces et le dispositif était tout déséquilibré.

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par clausewitz le Mer 17 Mai - 19:15

Tobrouk a écrit:La mobilisation avait permis la mise en application du "plan de guerre".
Ce plan, d'une assez pauvre conception, consistait à mettre en place un dispositif à la frontière. Mais la neutralité belge posait un problème délicat. La doctrine proclamait la nécessité d'éviter toute bataille de rencontre. Il fallait absolument attendre l'ennemi sur une position préparée à l'avance. Il fallait donc entrer en Belgique. On avait donc demandé aux Belges de préparer les positions par quelques travaux et obstacles- ce qu'ils se gardèrent bien de faire!

Les lignes de défenses prévues étaient:

Escaut
Anvers-Dyle-Meuse
Canal Albert


Les Ardennes étaient considérées depuis 1914/1918 comme "a-stratégique".
On préférait avoir un front concave et par conséquent refuser notre centre.
Le malheur c'est que ce centre était trop faible car on avait placé derrière la Meuse des divisions de reservistes, mal encadrées et établies sur de grands fronts.

M. Taittinger, député, avait signalé au général Gamelin, l'insuffisance de nos défenses à Sedan, mais le général, après s'être rendu sur place avait déclaré "Il n'y a rien à craindre!"
Poussé par les Britanniques, Gamelin prépare à sa gauche une armée, la VII è, destinée à tendre la main aux Néerlandais!
Loin de réaliser une concentration de forces face à la Belgique, il plaçait le centre de gravité à l'Est, en Lorraine et Alsace, derrière la ligne Maginot. Le groupe d'armée de l'Est avait aspiré le maximum de forces et le dispositif était tout déséquilibré.

Ce plan aurait pu fonctionner si le commandement allemand avait suivi son plan originel à savoir une réedition du Plan Schlieffen de 1914 mais l'adoption du Plan Faucille de von Mainstein rendit ce paln inadapté. Les Ardennes étant jugées infrachissables pourtant un exercice avait montré le contraire mais sous la pression des britanniques qui voulaient protéger Anvers, Gamélin qui était aussi il faut le dire brillant mais borné, n'à pas changé son paln, et nous sommes allé droit à la catastrophe

clausewitz

Nombre de messages : 61
Loisirs : lecture et histoire
Date d'inscription : 17/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par Guilhem le Mer 17 Mai - 19:21

Le gros probleme des armées alliers s'est la concentration:

- Beaucoup de troupes au Nord avec la 7e et 1e armée, plus la BEF, et l'armée belge.

- Des troupes de serie B au centre avec 9e armées, et la 2e armée.

- Puis au sud, derriére la ligne Maginot, le groupe d'armée 2 et 3.

Et pas de réserve, juste des état-majors d'armée et de corps d'armée.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par clausewitz le Jeu 18 Mai - 15:54

Guilhem a écrit:Le gros probleme des armées alliers s'est la concentration:

- Beaucoup de troupes au Nord avec la 7e et 1e armée, plus la BEF, et l'armée belge.

- Des troupes de serie B au centre avec 9e armées, et la 2e armée.

- Puis au sud, derriére la ligne Maginot, le groupe d'armée 2 et 3.

Et pas de réserve, juste des état-majors d'armée et de corps d'armée.

le plus enorme, c'est que la ligne Maginot censée economiser des effectifs, à vu une concentration au sein des GA 2 et 3, de forces plus importantes que celles du GA 1 !

clausewitz

Nombre de messages : 61
Loisirs : lecture et histoire
Date d'inscription : 17/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par Invité le Ven 19 Mai - 10:55

Pour ma part je resterais trés prudent même dans le cas ou les allemands
auraient réédité le Plan Schlieffen. Parce que cela veut dire une plus grande concentration de Panzer Divisions dans le secteur de Gembloux ou le Corps de cavalerie français certes resite mais en paye le prix !! Les DLM auraient-elles pu faire face a plus de panzers pas sûr du tout. De plus la mise en place des unités françaises est loin d'être finalisée (prévision J+6) donc pour moi c'est loin d'être évident.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par clausewitz le Ven 19 Mai - 12:18

hugo a écrit:Pour ma part je resterais trés prudent même dans le cas ou les allemands
auraient réédité le Plan Schlieffen. Parce que cela veut dire une plus grande concentration de Panzer Divisions dans le secteur de Gembloux ou le Corps de cavalerie français certes resite mais en paye le prix !! Les DLM auraient-elles pu faire face a plus de panzers pas sûr du tout. De plus la mise en place des unités françaises est loin d'être finalisée (prévision J+6) donc pour moi c'est loin d'être évident.

dans un livre publié recement, j'ai lu que Gembloux avait été une victoire française certes tactique mais une victoire et on peut penser que l'issue de la campagne aurait été différent si la masse de la Wehrmacht avait combattu en Belgique

clausewitz

Nombre de messages : 61
Loisirs : lecture et histoire
Date d'inscription : 17/05/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par Guilhem le Ven 19 Mai - 17:04

Je crois que le corps de cavalerie s'est battu à Hannut, et que Gembloux concernet la division du général Mellier et de ses marocains.

Guilhem
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Plan de guerre

Message par Tobrouk le Ven 19 Mai - 18:09

Je crois qu'il y a eu plusieurs posts de fait sur la bataille du Hannut!
voir Stonnes-Montcornet (peut-être).

Ou dans les différentes batailles!(Gemblou)


Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Barrière Cointet à Gembloux

Message par benbel le Mar 5 Sep - 14:43

J'ai enfin retrouvé les détails sur la soi-disant absence de fortifications sur le secteur de défense français en Belgique.

La barrière anti-char "Cointet" avait été initialement placée au nord, de Namur à Wavre via Gembloux. C'était la ligne la plus courte possible et elle avait été choisie à un moment de pénurie de matériel. Il faut en effet se rappeler que le plan Dyle n'avait été adopté qu'en septembre 1939, ce qui avait laissé finalement que peu de temps aux Belges pour préparer leurs fortifications.

Plus tard, quand plus de matériel avait été disponible, il avait été décidé de déplacer cet obstacle sur la ligne Namur-Perwez, à l'est de la forêt de Meerdael jusqu'à Louvain. La section sud de cette ligne avait été achevée, et il ne restait qu'une douzaine de bréches inachevées sur un total de 5 km. En une semaine, le travail aurait été terminé.

Il est donc très exagéré de prétendre que les Belges s'étaient "bien gardés" de préparer les défenses dans le secteur français.

benbel
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par Invité le Mer 6 Sep - 13:28

Encore une fois Benbel je vais être dans l'obligation de vous contre dire !!
Ce qui pour moi devient une habitude mais qui risque fort de me lasser !
Et si je vous prend à contre pied ce n'est pas par acharnement personnel car je crois votre cause perdue mais pour les autres membres de ce forum.
Vos propos sont comme tjs emprunts de dédain (la soi-disant absence de fortifications sur le secteur de défense français en Belgique) partials et véhiculent tjs la même pensée !!
Et de revenir sur les faits de la sorte : Il est donc très exagéré de prétendre que les Belges s'étaient "bien gardés" de préparer les défenses dans le secteur français.

Malheureusement vous avez tout faux !!! Je vais prendre pour appuyer mon argumentation le livre de Gérard Saint-Martin "L'Arme blindée française".

Le général Prioux constate lui même l'absence des travaux escomptés :
" A l'emplacement de ce qui sera dans quelques jours le pivot de la position de résistance de la 1e Armée (à Gembloux), il n'y a avait aucun ouvrage, rien, pas le moindre piquetage !"

Il constate également que les éléments Cointet (hérissons de fer) dispersés à Perwez :
" Ne formaient pas encore une ligne, encore moins un obstacle, car ils étaient semés un peu partout sur le terrain".

On parle aimablement "d'anomalies" coté français mais il s'agit de graves lacunes !! Cet épisode va également me permettre de démontrer la fausseté de vos affirmations, concernant "l'excellente coopération" franco-belge et contrairement à vos dires est qu'il n'en fut rien !!

Le capitaine Métivier constate lui aussi qu'il n'y a pas sur cette position clé (du plan Dyle), de tranchées et d'ouvrages défensifs. Une autre constatation et faite sur la "carence totale d'organisation" et le peu d'envie de coopérer des Belges tant (encore une fois) que la situation ne le nécessitera pas !!
Coopération d'autant plus efficace que les obstacles antichars "Cointet" installés à Gemboux furent enlevés en janvier 1940 et déposés à Perwez avec avec le plus grand soin comme le fait remarquer le général Prioux !!
Sur une initiative concertée certainement pas !!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Le plan de guerre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum