Capture du Fort de Boussois par les pionniers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

drapeau Capture du Fort de Boussois par les pionniers

Message par Tobrouk le Jeu 13 Mar - 19:40

EXTRAIT

Capture du fort Boussois. Mai 1940.

"21 mai 1940, vers 13:30, peu de temps après la conquête de la ville de Boussois, 2. pi(pionnier) 28 (5 190 enrôlés, hommes et d'Offrs ) étaient au courant que la compagnie devait atteindre le nord-est de la localité de Boussois où elle devait être renforcée avec deux canons de 88 millimètres, deux obusiers de 105 millimètres et deux anti-tanks (six canons de 37 millimètres) afin de saisir le fort de Boussois. L'assaut serait soutenu par une attaque aérienne effectuée par des stukas. En attendant les armes de soutien étaient arrivées et en position près du nord-est du point 151.5 de Boussois et à 750 mètres à l'est du fort. 2. pi 28 était attendus aux jardins de Boussois mais aux heures de 16:30 l'attaque de Stukas ne s'est pas déclanchée. Aux heures de 17:00, l'attaque aérienne a été annulée et le commandant de compagnie est prié d'accomplir sa mission sans appui de Stuka qui avait été accordé. Aux heures de 17:30 plusieurs patrouilles de reconnaissance ont été envoyées et purent avancer jusqu'à 100 mètres du fort. Le fort était grand et de construction moderne, située au sommet d'un plateau. Était divisé en deux groupes, contrôlant le nord et le sud, et séparés par 200 mètres. Chaque groupe est constitué de plusieurs coupoles et "pillbox" de béton armé. Les coupoles blindées (trois dans le groupe du nord, une d'entre elles est mobile, et deux dans le groupe du sud) ont été armées avec des canons de 75 millimètres (de deux de chaque ?) et toutes les constructions ont été reliées par des souterrains. Le fort a été protégé par les fils barbelés faisant obstacles principalement contre les troupes et un fossé avec les murs en béton contre les tanks
. Le commandant de compagnie est préoccupé par deux aspects :

1. Nature et endroits de tous les obstacles.

2. Nature des fortifications pour inclure le nombre et les positions des embrasures, épaisseur de la protection bétonnée, en bois, d'acier ou de la terre, des entrées et des sorties, de l'organisation souterraine, du nombre d'hommes dans chaque unité ou de l'abri, les mesures de sécurité, les dispositifs d'avertissement, et le camouflage des coupoles, l'objectif principal de l'assaut.
Après le retours des patrouilles et avec son information en main, le commandant de compagnie a établis son plan comme suit:
1. Les armes de soutien (88 millimètres et 105 millimètres) ont localisé le point voisin 151.5 devraient couvrir de son feu direct tous les embrasures (particulièrement les coupoles). Le feu devrait être commencé au signal du commandant de compagnie.
2. La compagnie de "pionniers" devrait attaquer avec deux pelotons dans la première ligne. Le 1er peloton devrait s'emparer du groupe nord et le 2è. devrait s'emparer du groupe sud.
Le 1er peloton s'était adjoint un lance flamme pour détruire la coupole mobile située dans son objectif."


Croquis du fort




(traduit de l'Allemand)


Le fort de Boussois faisait partie d'un ensemble de forts qui défendaient Maubeuge!

(Fort de Leveau, de La Salmagne............)



Un officier de pionnier devant le fort de Boussois



Attaque du fort





Amitiés

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages: 2753
Age: 64
Situation géo.: Evreux
Loisirs: Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription: 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum