Bombardiers Moyen français

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Bombardiers Moyen français

Message par avz94 le Dim 7 Oct - 1:03

Le POTEZ 54

Conçu dans le cadre du programme des multiplaces de combat, avions répondant en partie aux principes émis par le célèbre théoricien de la guerre aérienne, Giuilio Douhet, le Potez 54, dû à l'ingénieur Coroller, effectua son vol initial, sous la forme d'un prototype, en novembre 1933. Produit dans le cadre du premier plan de réarmement lancé par l'armée de l'air, le plan I, cet appareil, usiné principalement en bois, disposait d'une voilure haute et de deux moteurs de 690 ch.

En dépit de nombreux problèmes techniques et des retards relativement importants survenus dans la production de série, le Potez 540, qui comportait un empennage monodérive au lieu de l'élément bidérive de son prédécesseur, entra en service dans l'armée de l'air vers la fin de 1934. Il connut le baptême du feu pendant la guerre d'Espagne, au sein de l'aviation républicaine, et fut notamment employé par l'escadrille Espana, ou servait André Malraux.

Servant dans plusieurs unités de l'armée de l'air à la déclaration de guerre, le Potez 54 y fut remplacé par des avions mieux adaptés; Outre la métropole, il vola également en Afrique et en Indochine, où certains prirent part au comflit qui opposa la France au Siam en 1940-1941. Le Potez 54 termina sa carrière dans les premières unités de transport, mise sur pied au sein de l'armée de l'air d'armistice après la défaite de la France.

type : avion de combat multiplace
Moteurs : 2 Hispano-Suiza 12 en ligne de 690 ch.
Performances : Vitesse maximale : 310 km/h
Distance franchissable : 1 250 km
Masse en charge : 5 950 kg
Dimensions : envergure 22,19 m; longueur 16,20 m.
Armement : 3 mitrailleuses MAC de 7,5 mm bombes
Principales versions : Potez 540, 541, 542
Image hébergée par servimg.com

ici un avion appartenant à la 1re escadrille de GR II/33


Dernière édition par le Dim 7 Oct - 18:21, édité 2 fois
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bombardiers Moyen français

Message par mikedonovan le Dim 7 Oct - 11:02

Potez 54


à plus mike Smile
avatar
mikedonovan
Admin
Admin

Nombre de messages : 975
Age : 46
Situation géo. : var
Loisirs : passionné d'histoire
Date d'inscription : 02/01/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://www.orange.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bombardiers Moyen français

Message par avz94 le Dim 7 Oct - 20:41

LE BLOCH 200

Pour répondes au programme de bombardier nocturne de cinq places lancé en 1932 par le ministère de l'air, Bloch propose un bombardier quadriplace. En dépit de ce changement et d'une vitesse maximale très inférieure aux souhaits initiaux, l'appareil fut choisit face à huit autres projets, après un vol d'essai inaugural en juillet 1933 et des essais concluants.

Le premier marché fut signé le 1er janvier 1934 et il portait sur vingt-cinq exemplaires. La lenteur de l'avion ne fit pas obstacle à un développement satisfaisant puisque l'armée de l'air acheta 208 autres machines. Cette commande profita à toute l'industrie aéronautique française puisque divers constructeurs assemblèrent ces appareils dont Breguet, Loire, Hanriot, SNAC-SO ...

En 1939, ces appareils équipaient toujours sept groupes de bombardement mais ils furent relégués en seconde ligne avant l'offensive allemande. Les MB.200 réquisitionnés par les Allemands servirent pour les liaisons et l'entraînement et furent cédés aux pays satellites de l'axe.

type : bombardier moyen quadriplace
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 14 kirs/kjrs en étoile de 870 ch.
Performances : Vitesse maximale : 285 km/h
Plafond pratique : 8 000 m
Distance franchissable : 1 000 km
Masse : 7 280 kg
Dimensions : envergure 22,45 m; longueur 16 m; surface alaire 67 m2.
Armement : 3 mitrailleuses MAC de 7,5 mm, 1 200 kg de bombes

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bombardiers Moyen français

Message par avz94 le Dim 7 Oct - 20:46

BLOCH 210

Issu du Bloch MB.200, un bombardier à ailes hautes et à train fixe, le MB.210 était doté d'une voilure basse en porte à faux et d'un atterrisseur escamotable. Conçu sur les fonds propres de la firme française, cet appareil effectua son vol initial le 23 novembre 1934, une seconde machine, équipée de moteurs différents et désignée MB.211, prenant l'air en août 1935. Mais les essais de cette dernière version se révélèrent décevants, et aucun autre avion de ce type ne fut réalisé.

Par contre, le MB.210 satisfit l'armée de l'air qui en passa commande, le premier exemplaire de série prenant l'air en novembre 1936. Cette satisfaction fut de courte durée car du fait des phénomènes de surchauffe des moteurs 14 kirs ou kjrs qui équipaient les machines de série, il fallut leur substituer des 14N-10/11. La production totale du MB.210 atteignit 257 unités qui furent usinés par des firmes aussi variées que les Mureaux, Potez-CAMS, Breguet, Hanriot, Renault et les compagnies nationalisées du Centre de l'Ouest et du Sud-Ouest.

En septembre 1939, le Bloch MB.210 volait au sein de douze groupes de bombardement de l'armée de l'air. Retirées des premières lignes, du fait de la vétusté des avions qu'elles mettaient en oeuvre, ces unités se trouvaient en pleine transformation quand débuta l'attaque allemande du printemps 1940. Les MB.210 furent utilisés pour des bombardements de nuit jusqu'à l'armistice du 25 juin de la même année puis furent transférés en Afrique du Nord.

type : bombardier moyen
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 14 N-10/11 de 910 ch.
Performances : Vitesse maximale : 320 km/h
Distance franchissable : 1 300 km
Masse maximale : 10 200 kg
Dimensions : envergure 22,80 m; longueur 18,80 m;
Armement : 3 mitrailleuses MAC de 7,5 mm, 1 600 kg de bombes

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bombardiers Moyen français

Message par avz94 le Dim 7 Oct - 23:21

SNCA CENTRE NC-150

Parmi les sociétés qui formaient la SNCA du Centre figurait la firme Farman qui s'était spécialisée dans le vol à haute altitude et fut même le premier constructeur français à fabriquer des avions pressurisés. L'approche des risques de guerre décidèrent les autorités française à lancer l'étude de plusieurs bombardiers : le NC-140 qui devait être un bombardier lourd et le NC-150, un bombardier moyen qui sera le seul construit, mais sans cabine pressurisée.

Sorti des planches à dessin en 1937, le NC-150 fut assemblé à Toussus-le-Noble et pris son premier envol le 14 mai 1939. L'appareil se présentait comme un trimoteur dont les deux moteurs tractifs étaient entraînés par un Hispano-Suiza de six-cent-quatre-vingt-dix chevaux installés dans le fuselage. Cette combinaison devait se révéler insuffisante lors des essais à haute altitude et le principe du "bi-tri" fut abandonné sur les autres prototypes construits.

L'armistice ne permit pas au programme de prendre son envol. Le NC-150-01 fut détruit à Bordeaux, le 02 devait être transformé en NC-152 et le troisième ne fut pas construit. Servi par un équipage de quatre hommes, le NC-150-02 aurait pu emporter 1 350 kg de projectiles et devait être équipé de deux mitailleuses et d'un canon.

type : Bombardier moyen quadriplace de haute altitude
Moteurs : 2 Hispano-Suiza 12 Y-32/33 de 955 ch. à 9 000 m; 1 Hispano-Suiza de 12 Xirs de 690 ch.
Performances : Vitesse maximale : 600 km/h; vitesse de croisière 470 à 500 km/h
Plafond pratique : 11 500 m
Distance franchissable : 2 200 km
Masse à vide : 7 732 kg
Masse en charge : 10 077 kg
Dimensions : envergure 21,86 m; longueur 17,60 m; surface alaire : 61,50 m2
Armement : 2 mitrailleuses MAC de 7,5 mm en poste avant et sous le fuselage, 1canon de 20 mm en poste de tir dorsal et 1 200 kg de bombes en soute.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bombardiers Moyen français

Message par avz94 le Dim 7 Oct - 23:24

AMIOT 351-354

Conçu au départ comme avion de transport postal à long rayon d'action, l'Amiot 340, bimoteur à hélices contrarotatives, fut transformé avant même son premier vol en bombardier et entreprit ses essais en mars 1938. Les diverses modifications demandées par le STA donnèrent naissance à l'Amiot 351 qui fut essayé à partir de janvier 1939. Doté d'un fuselage de section circulaire de construction monocoque et d'une aile mi-haute cantilever, l'Amiot 351 possédait une longue verrière dans l'axe abritant le pilote et le canonnier. Le navigateur bombardier était en poste dans le nez largement vitré, tandis que le radio, installé en partie arrière, avait également en charge la défense de ce secteur. En 1939, quelque neuf cent quarante Amiot 351 et 354, version se différenciant par l'empennage monodérive, avaient été commandés.

L'avion tête de série vola en juillet 1939, mais de graves difficultés d'organisation et de mise au point retardèrent la production. Les premières livraisons n'intervinrent qu'en avril 1940. Le 10 mai, l'armée de l'air ne disposait que de trente-huit Amiot 354, dont treize étaient en service au sein du Groupement n°9. Le 25 juin, soixante-sept appareils avaient été pris en compte et avaient effectué des missions de reconnaissance et de bombardement de nuit. Treize d'entre eux avaient été détruits. Le manque de moteurs puis l'invasion de la zone libre clouèrent les survivants au sol.

type : Bombardier moyen quadriplace
Moteurs : 2 Gnome-Rhône 48/49 de 1 060 ch.
Performances : Vitesse maximale : 480 km/h
Plafond pratique : 10 000 m
Distance franchissable : 2 500 km
Masse en charge : 11 300 kg
Dimensions : envergure 22,38 m; longueur 14,50 m; surface alaire : 67 m2
Armement : 2 mitrailleuses MAC de 7,5 mm en poste avant et sous le fuselage, 1canon de 20 mm en poste de tir dorsal et 1 200 kg de bombes en soute.

Image hébergée par servimg.com
avatar
avz94
Admin
Admin

Nombre de messages : 529
Age : 56
Situation géo. : PARIS
Date d'inscription : 05/10/2007

Voir le profil de l'utilisateur http://sites.google.com/site/insignesmilitairesfrancais

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bombardiers Moyen français

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum