Bataille de Narvik

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Europe Bataille de Narvik

Message par Tobrouk le Ven 3 Fév - 22:10

C'est l'opération Weserübung décidée par Hitler, qui voit l'invasion du Danemark et de la Norvège par 5 groupes de combat, qui décidera l'opération sur Narvik.

Le 9 avril, les principales villes du Danemark et de la Norvège sont occupées par le Groupe 1.
L'artillerie côtière norvégienne coule le croiseur lourd Blücher dans le fjord d'Oslo. Mais plus tard, les paras allemands s'emparent d'Oslo! A cette même date, 10 croiseurs allemands débarquent des troupes de montagne aux ordres du général Dietl.

Les troupes norvégiennes commandées par le général Ruge font retraite en bon ordre et résistent dans le Nord du pays.

A ce moment, le port de Narvik prend une importance capitale pour les Alliés, qui est le débouché du fer suédois!
Le 14 avril, 24.000 hommes du corps expéditionnaire franco-britannique débarquent près de Narvik.
Le général Béthouard commande 1 demi-brigade de chasseurs alpin, 1 demi-brigade de la légion étrangère, 1 brigade polonaise et supervise les troupes norvégiennes.

Mais alors que la situation penche favorablement pour les alliés (pour répondre à Rock qui demandait pourquoi avoir interrompu les opérations), les britanniques décident le 8 juin de rapatrier leurs troupes.

Les opérations en France se passant mal, les Anglais décident donc de privilégier la défense de leur île.


Bilan de cette opération

Tués, blessés, disparus

France et Pologne 500
Royaume-Uni 4500
Norvège 1800
Allemagne 5500





Je voudrai rajoutter, pour l'histoire; le lieutenant Vadot commandait une compagnie de légionnaires à Narvik!

A l'armistice, il a le choix entre rejoindre de Gaulle à Londre ou continuer le combat dans l'Empire. Il choisit cette deuxième voix!

On le retrouve ensuite, plus tard, à Diên Biên Phu, où il commande le 3/13è DBLE.
Il sera directeur de l'école "le Prytanée Militaire de La Flêche" en tant que général!


Amicalement Very Happy

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bataille de Narvik

Message par Rock le Dim 19 Fév - 16:32

Narvik est une formidable victoire des alliés sur l'axe ,mais toujours pour des raisons inconnus les alliés ont abandonnés le fjord si durement conquit.Les allemands y font leur entrée quelques jours plus tard. Very Happy
avatar
Rock

Nombre de messages : 49
Situation géo. : Lyon
Loisirs : Athletisme,judo,PC,39-45,Napoléon
Date d'inscription : 14/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur http://39-45.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bataille de Narvik

Message par worrywort le Mer 19 Juil - 14:59

Pourtant au début de l'opération, c'était mal parti... Le départ précipité a été fait en dépit du bon sens et il y a eu des revers importants au début de la campagne en plus des nouvelles de plus en plus alarmantes de la France ; ce qui fait que l'objectif principal est devenu Narvik.La raison du départ précipité du CEFS n'est pas inconnu, c'est à cause de la situation complétement dégradée en France qu'ils ont mis les voiles.

Un général dont on ne parle jamais assez, c'est Béthouart !! Quand même, c'est le seul à avoir obtenu un vrai succés dans la période de la drôle de guerre et la campagne de Mai/juin. En plus c'est le premier a avoir commandé des troupes anglaises et françaises ou du moins françaises, polonaises et norvégiennes, navales et terrestres !! Première grosse action combinée !!

L'histoire ne parle guère de lui après et pourtant : "Après l'armistice, il est envoyé au Maroc pour commander la subdivision de Rabat, puis la division de Casablanca. C'est alors qu'il est mis au courant du débarquement américain. Arrêté, ses ordres permettent néanmoins de limiter les pertes alliées, là où ils ont été transmis. Il est ensuite envoyé aux États-Unis de décembre 1942 à novembre 1943 pour négocier le réarmement de l'armée française dans une ambiance délicate vu que le gouvernement officiel français est celui de Vichy. Il réussit toutefois en ayant transformée sa mission en ambassade visant à faire connaître et plus généralement aimer la France. De retour en France, il assume quelques mois la fonction de chef d'état-major de la Défense nationale. Il est alors le bras droit de de Gaulle, et notamment lors du débarquement de juin 44. Mais Béthouart veut un poste pour la bataille et demande à prendre un corps d'armée. Il obtient le 1er corps, dans l'armée de de Lattre qu'il rejoint le 31 août 1944. Durant la remontée victorieuse par l'est de la France, Béthouart va se révéler à nouveau grand tacticien, réalisant parfois des manœuvres audacieuses mais gardant toujours le souci de ses hommes. Il dira : « un succès obtenu avec des pertes exagérées en vies humaines et même en matériel n'est pas un vrai succès. L'honneur d'un chef militaire est d'imposer sa volonté à l'ennemi voire de le détruire avec le minimum de sacrifices » . Dans un environnement interalliées qu'il connaît bien à présent, il va talonner les Allemands en fuite, libérant Mulhouse, réalisant la percée de Belfort et s'emparant de Colmar en liaison avec le 6ème Corps américain. Sa dernière manœuvre sera l'enveloppement de la forêt Noire."

Biographie cité par la promotion Saint Cyr Béthouard

Et d'autres choses encore, héros de la grande guerre etc.
Je trouve qu'on n'en parle jamais assez de lui.
avatar
worrywort

Nombre de messages : 19
Age : 40
Situation géo. : lunéville
Loisirs : Histoire, wargames fantastiques et historiques, lecture
Date d'inscription : 19/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe La Norvège

Message par Tobrouk le Mer 19 Juil - 19:20

Je pense avoir déjà parlé du général Béthouard dans un post précédent sur la Norvège à, Narvick, P'tit Sapeur témoigne!

C'était un grand meneur d'hommes, je me devais d'en parler!

Amicalement Shocked

_________________
La vie est un long fleuve tranquille
.

Tobrouk
Admin
Admin

Nombre de messages : 2753
Age : 67
Situation géo. : Evreux
Loisirs : Math, histoire militaire, science, astronomie et météo!
Date d'inscription : 10/01/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bataille de Narvik

Message par worrywort le Jeu 20 Juil - 9:49

Désolé, je n'ai pas encore eu le temps de tout lire...

Content de rencontrer quelqu'un qui pense la même chose en tout cas. Very Happy
avatar
worrywort

Nombre de messages : 19
Age : 40
Situation géo. : lunéville
Loisirs : Histoire, wargames fantastiques et historiques, lecture
Date d'inscription : 19/07/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bataille de Narvik

Message par 13emeDBLE le Jeu 20 Juil - 16:02

Outre la mauvaise tournure des opérations dans le Nord-Est de la France, il convient de signaler pour expliquer le retrait allié de Narvik (décidé aussi par les français) que ce port perd toute valeur stratégique en été :

le fer suédois passe alors directement par la Baltique, dont les ports ne sont pas pris par les glaces.

En hiver, c'est par Narvik, port libre de glaces en eaux profondes, que le minérais stratégique passe vers Hambourg.

C'est ainsi qu'en avril 1940, malgré un hiver très rigoureux, la "route du fer" n'est pas coupée.... contrairement aux affirmations de la propagande alliée (et notamment du Président du Conseil).

Cela reste un succès tactique allié, obtenu grâce à une grande supériorité numérique et à un effort logistique important, malgré un départ calamiteux (les alliés se sont faits "doublés" par les allemands, et sont partis n'importe comment...).

Enfin, n'oublions pas l'action et la résistance des norvégiens sur Narvik qui occasionna déjà des problèmes aux allemands (la 6ème division norvégienne était la seule partiellement mobilisée lors de l'attaque allemande, du fait de la guerre d'hiver russo-finlandaise).

Les conséquences à long terme du succès de Narvik sont stratégiquement intéressantes :
- la Kriegsmarine a subi des pertes insupportables (vu ses effectifs) en navires de surfaces, notamment en destroyers, et cela la privera de la possibilité d'exploiter la possession des ports français de l'Atlantique dans quelques semaines.
- certaines troupes françaises rapatriées de Narvik choisiront de rester avec De Gaulle constituant le noyau dur (et professionnel) des futures FFL (notamment la 13ème DBMLE...), et notamment la première unité de chars.
- le commandement allemand conçut une foi importante dans la puissance aérienne, car alors que Hitler voulait faire interner les survivant des Gebirgsjagers de Dietl en Suède pour leur éviter la capture après les débarquements réussis de Berwick, c'est Goering qui prit la responsabilité de les faire soutenir à la limite du rayon d'action de ses appareils (puis renforcés par parachutes). Hitler, qui s'est montré psychologiquement faible sur ce coup-là s'en souviendra pour Dunkerque....
- du coté allié, les rembarquements successifs des différents Fjords sous les attaques aériennes allemandes fourniront une expérience opérationelle précieuse pour rembarquer les forces alliées de Dunkerque et des ports atlantiques.

Voilà ce que je pense que l'on peut retirer de cette bataille loin d'être un combat "pour rien"...

CM

13emeDBLE
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 12/04/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Europe Re: Bataille de Narvik

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum